La bourse ferme dans 1 h 36 min
  • CAC 40

    4 873,99
    -55,29 (-1,12 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 193,73
    -34,14 (-1,06 %)
     
  • Dow Jones

    28 411,43
    +102,64 (+0,36 %)
     
  • EUR/USD

    1,1862
    +0,0034 (+0,28 %)
     
  • Gold future

    1 928,70
    +13,30 (+0,69 %)
     
  • BTC-EUR

    10 499,14
    +1 151,74 (+12,32 %)
     
  • CMC Crypto 200

    250,05
    +5,16 (+2,11 %)
     
  • Pétrole WTI

    40,94
    -0,76 (-1,82 %)
     
  • DAX

    12 622,89
    -114,06 (-0,90 %)
     
  • FTSE 100

    5 797,30
    -91,92 (-1,56 %)
     
  • Nasdaq

    11 596,65
    +80,16 (+0,70 %)
     
  • S&P 500

    3 461,46
    +18,34 (+0,53 %)
     
  • Nikkei 225

    23 639,46
    +72,42 (+0,31 %)
     
  • HANG SENG

    24 754,42
    +184,88 (+0,75 %)
     
  • GBP/USD

    1,3103
    +0,0156 (+1,20 %)
     

Metro rejette l’offre d’achat du milliardaire tchèque Daniel Kretinsky, jugée trop chiche

·2 min de lecture

Metro tire à boulets rouges sur l'offre de rachat de Daniel Kretinsky. Les dirigeants géant allemand de la distribution rejettent l'offre d'achat du milliardaire tchèque Daniel Kretinsky, jugée pas assez élevée. "Le directoire et le conseil de surveillance estiment que l'offre sous-évalue significativement Metro" et recommandent donc aux actionnaires "de ne pas l'accepter", indique un communiqué du groupe de Düsseldorf. Mi-septembre, EP Global Commerce, la holding contrôlée par M.Kretinsky, a lancé un raid sur Metro, en proposant aux actionnaires de racheter leurs titres à raison de 8,48 euros pour une action ordinaire et 8,87 euros pour une action préférentielle (sans droit de vote). Cette offre, la seconde après une première tentative infructueuse en juin, valorisait l'ensemble un peu plus de 3 milliards d'euros.

Au moment de lancer son offensive, EPGC détenait 29,99% de Metro, contre plus de 20% pour deux anciens actionnaires historiques du groupe de Düsseldorf, Beisheim et Meridian, le reste du capital étant flottant. M.Kretinsky, par ailleurs co-propriétaire du journal français le Monde et impliqué dans les secteurs de l'énergie et des médias, n'a cette fois pas fixé de seuil minimum de détention d'actions pour juger du succès de son offre. Le fait de détenir plus de 30% du capital de Metro lui permettrait de mieux gérer cet investissement, sans viser nécessairement une prise de contrôle, explique-t-on dans l'entourage d'EPGC.

>> A lire aussi - Daniel Kretinsky s'invite au capital de Casino

Jeudi vers 12H00 GMT, l'action Metro reculait de 0,15% à 8,47 euros, dans un indice MDax des valeurs moyennes à Francfort en recul de 1,80%. Le cours boursier de Metro "est influencé par la pandémie de Covid-19 et ne reflète pas suffisamment le succès de la stratégie et du processus de transformation ainsi que le potentiel futur" du groupe, souligne le communiqué.

Metro, jadis un conglomérat réunissant plusieurs entreprises de distribution, s'est recentré sur le commerce de gros (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Carrefour rappelle du saucisson, du riz basmati et des mini-cheesburgers
Les malades du Covid-19 affluent, les hôpitaux d'Ile-de-France déprogramment massivement
Française des Jeux (FDJ) profite du boom des paris sportifs !
L'incroyable début en Bourse du groupe BTS, roi de la K-pop
Les banques rassurent… mais la prudence s’impose : le conseil Bourse du jour