La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 600,66
    +54,17 (+0,83 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 126,70
    +30,63 (+0,75 %)
     
  • Dow Jones

    34 479,60
    +13,36 (+0,04 %)
     
  • EUR/USD

    1,2107
    -0,0071 (-0,58 %)
     
  • Gold future

    1 879,50
    -16,90 (-0,89 %)
     
  • BTC-EUR

    30 516,42
    +975,65 (+3,30 %)
     
  • CMC Crypto 200

    924,19
    -17,62 (-1,87 %)
     
  • Pétrole WTI

    70,78
    +0,49 (+0,70 %)
     
  • DAX

    15 693,27
    +122,05 (+0,78 %)
     
  • FTSE 100

    7 134,06
    +45,88 (+0,65 %)
     
  • Nasdaq

    14 069,42
    +49,09 (+0,35 %)
     
  • S&P 500

    4 247,44
    +8,26 (+0,19 %)
     
  • Nikkei 225

    28 948,73
    -9,83 (-0,03 %)
     
  • HANG SENG

    28 842,13
    +103,25 (+0,36 %)
     
  • GBP/USD

    1,4117
    -0,0060 (-0,42 %)
     

#MeToo, journalisme, DSK... Les vérités d'Anne Sinclair

·2 min de lecture

#MeToo, journalisme, DSK... Dans "Passé composé", Anne Sinclair libère sa parole, entre lucidité et pudeur.

Elle s'est longtemps refusée à se livrer à "ce petit jeu narcissique" qui consiste à publier ses mémoires. Mais aujourd'hui, Anne Sinclair assume ses contradictions, prête à faire voler "ces éclats de mémoire" avec Passé composé (éd. Grasset). "Publier cet ouvrage m'oblige à manger mon chapeau. Me voici à mon tour piégée dans ce paradoxe : écrire comme tout le monde, en espérant intéresser tout le monde à une vie qui ne serait pas celle de tout le monde. Il faut assumer ses contradictions et ne pas avoir peur de se désavouer", écrit celle qui a "choisi", jeune fille, le journalisme pour devenir la présentatrice d'une célèbre émission, gravée à jamais dans la mémoire collective, ainsi que la femme qui fit la "une" de journaux à l'occasion du scandale planétaire impliquant son mari Dominique Strauss-Kahn. De son enfance très protégée au "tout petit monde du petit écran", Anne Sinclair libère sa parole, entre lucidité et pudeur. Mais attention à ceux qui guetteraient la moindre révélation. "Je refuse la tyrannie de la transparence, à laquelle toute vie dans la lumière doit se plier. Le secret est précieux, nécessaire à la vie sociale, indispensable à l'épanouissement des libertés", prévient-elle.

"La seule idée de croiser Françoise Giroud dans l'ascenseur me terrifiait"

Pour Anne Sinclair, "le journalisme est un métier comme un autre et la télévision, qui gonfle les ego, n'est souvent qu'une usine à baudruches". Pourtant, c'est dès l'âge de 10 ans qu'elle attrape "le virus" de l'information, en écoutant la radio chez elle. "Je suis saisie de passion pour le métier qui donne à voir et comprendre ce qui se passe, (...) tout ce fracas magnifique qui envahit brusquement l'appartement douillet et fait exploser l'univers ouaté de la petite fille du XVIe arrondissement". Désormais, la jeune fille n'a qu'un objectif en tête: "Entrer à Europe n°1 devient mon graal". A l'époque, les écoles de journalisme n'ont pas "bonne presse". Anne Sinclair choisit une formation de culture gé[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi