Marchés français ouverture 6 h 2 min
  • Dow Jones

    34 899,34
    -905,06 (-2,53 %)
     
  • Nasdaq

    15 491,66
    -353,54 (-2,23 %)
     
  • Nikkei 225

    28 540,86
    -210,76 (-0,73 %)
     
  • EUR/USD

    1,1287
    -0,0033 (-0,29 %)
     
  • HANG SENG

    24 082,84
    +2,32 (+0,01 %)
     
  • BTC-EUR

    51 079,85
    +2 709,62 (+5,60 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 439,05
    -16,36 (-1,12 %)
     
  • S&P 500

    4 594,62
    -106,84 (-2,27 %)
     

Meta : vers une peau électronique sensible pour toucher les objets dans le métavers ?

·2 min de lecture

En robotique, de tous les sens, celui du toucher reste le plus difficile à reproduire. Saisir des éléments fragiles, comme un raisin, sans les écraser reste une prouesse à accomplir pour une main robotisée. Pour parvenir à reproduire ce sens, Facebook AI/Meta s'est lancé dans un partenariat avec l’Université Carnegie Mellon aux États-Unis.

C’est à cet endroit que les chercheurs ont mis au point un prototype de peau électronique tactile, appelé ReSkin. Une peau qui pourrait être appliquée sur des mains robotisées, des prothèses ou encore des gants « connectés ». Avec l’ambition du métavers de Meta, ce serait plutôt du côté des applications de réalité virtuelle que ce matériau pourrait être employé. Il permettrait, par exemple, à une personne de sentir ce qu’une autre personne touche.

ReSkin est constitué d’une membrane élastomère extensible et flexible de 2 à 3 mm d'épaisseur. La peau intègre également des microparticules magnétiques. Lorsque cette membrane se déforme en touchant une surface, l'espacement entre les microparticules se modifie. Le champ magnétique de la peau change et ces variations sont relevées par un minuscule magnétomètre. 

Durable, simple et bon marché

Le reste se fait de façon logicielle avec des algorithmes qui permettent de déterminer la pression à exercer, ainsi que la localisation précise du contact sur la membrane. Lors des différents tests menés par les scientifiques, ReSkin a pu montrer une précision de 90 % dans ses interactions avec des surfaces. Sa sensibilité de contact est précise puisqu'elle est de l’ordre de 1 mm.

Mise au point d'un prototype de peau électronique tactile, appelé ReSkin, applicable sur des mains...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles