La bourse est fermée
  • Dow Jones

    34 207,45
    +121,41 (+0,36 %)
     
  • Nasdaq

    11 837,91
    +253,36 (+2,19 %)
     
  • Nikkei 225

    27 346,88
    +19,77 (+0,07 %)
     
  • EUR/USD

    1,0994
    +0,0128 (+1,18 %)
     
  • HANG SENG

    22 072,18
    +229,85 (+1,05 %)
     
  • BTC-EUR

    21 329,55
    +96,17 (+0,45 %)
     
  • CMC Crypto 200

    532,91
    +290,23 (+119,59 %)
     
  • S&P 500

    4 129,11
    +52,51 (+1,29 %)
     

Meta objet d'un recours collectif au Canada pour ciblage publicitaire discriminatoire

prima91/Adobe Stock

L'année 2023 commence décidément mal pour Meta, la maison mère de Facebook, Instagram et WhatsApp. Après avoir écopé de deux amendes la veille pour avoir violé "ses obligations en matière de transparence" selon la Commission irlandaise pour la protection des données (DPC), le géant californien des réseaux sociaux faut l'objet d'un recours collectif au Canada. La firme de Mark Zuckerberg pourrait devoir payer des dommages à des milliers de Québécois qui ont utilisé depuis 2016 la plateforme pour chercher emplois et logements, et se seraient vus cacher des annonces en raison de ces critères discriminatoires. "Nous sommes heureux de l'arrêt de la cour d'appel du Québec", a salué auprès de l'AFP l'avocate des plaignants, Audrey Boctor, évoquant des "pratiques discriminatoires répandues".

"La discrimination algorithmique qui empêche certains groupes de personnes, comme les femmes et les travailleurs plus âgés, de recevoir des annonces d'emploi n'est qu'une forme moderne du même type de discrimination qui est interdit en vertu de la Charte québécoise" a-t-elle déclaré dans un courriel. Le recours collectif avait été lancé en 2019 avant d'être rejeté par un tribunal en première instance.

Contactée par l'AFP, Meta, la maison-mère de Facebook, n'a pas souhaité commenter la décision de la cour d'appel du Québec mais a assuré avoir pris des mesures "pour promouvoir la non-discrimination et l'équité dans (ses) systèmes publicitaires". Le groupe a également fait face à des poursuites similaires (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Pétrole : les prix au plus bas depuis près d'un mois
Amazon va supprimer un peu plus de 18.000 emplois, dont une partie en Europe
En terrasse, des coussins chauffants pour remplacer les radiateurs jugés illégaux par la Ville de Paris
Meta (Facebook) de nouveau à l'amende sur les données personnelles
Airbnb condamné en appel dans un cas de sous-location illégale