La bourse ferme dans 4 h 46 min
  • CAC 40

    6 491,53
    +1,53 (+0,02 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 716,38
    +1,01 (+0,03 %)
     
  • Dow Jones

    32 774,41
    -58,13 (-0,18 %)
     
  • EUR/USD

    1,0239
    +0,0021 (+0,20 %)
     
  • Gold future

    1 809,20
    -3,10 (-0,17 %)
     
  • BTC-EUR

    22 514,48
    -505,42 (-2,20 %)
     
  • CMC Crypto 200

    535,50
    -21,85 (-3,92 %)
     
  • Pétrole WTI

    89,31
    -1,19 (-1,31 %)
     
  • DAX

    13 563,44
    +28,47 (+0,21 %)
     
  • FTSE 100

    7 496,55
    +8,40 (+0,11 %)
     
  • Nasdaq

    12 493,93
    -150,53 (-1,19 %)
     
  • S&P 500

    4 122,47
    -17,59 (-0,42 %)
     
  • Nikkei 225

    27 819,33
    -180,63 (-0,65 %)
     
  • HANG SENG

    19 610,84
    -392,60 (-1,96 %)
     
  • GBP/USD

    1,2092
    +0,0016 (+0,13 %)
     

Meta neutralise plus de 1 000 comptes Instagram de propagande russe

Le géant de la tech a annoncé dans un rapport avoir désactivé plus de 1 000 comptes, créés pour relayer la désinformation du Kremlin. Ces trolls seraient liés à une importante chaîne Telegram de soutien à Vladimir Poutine.

La propagande russe n’a fait que s’intensifier depuis le début de l’invasion de l’Ukraine en février 2022. Le groupe Meta a annoncé ce 4 août avoir bloqué une ferme à trolls russes qui menait une campagne de désinformation sur Instagram. Le groupe a donné les détails de cette opération dans son rapport trimestriel sur les menaces.

On comprend ainsi que le réseau était exploité par l’une des plus importantes chaînes Telegram de soutien à Vladimir Poutine, Cyber Front Z. Ce canal donne des consignes de harcèlement, de personnalités à cibler et de messages à diffuser sur les réseaux sociaux pour propager la propagande du Kremlin. La chaîne serait liée à l’Agence de recherche Internet de la Russie, une institution de désinformation quasi officielle dans le pays.

Meta a déclaré avoir commencé à prendre des mesures contre Cyber Front Z en mars, jusqu’à parvenir à démanteler le réseau début avril. Le géant de la tech indique que la ferme à trolls embauchait des personnes, qui se relayaient sept jours sur sept, pour commenter avec du contenu pro-russe des posts soutenant l’Ukraine publiés par des célébrités comme Angelina Jolie, Morgan Freeman et des chefs d’États tels qu’Emmanuel Macron,

[Lire la suite]

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles