La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 739,73
    -336,14 (-4,75 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 089,58
    -203,66 (-4,74 %)
     
  • Dow Jones

    34 899,34
    -905,04 (-2,53 %)
     
  • EUR/USD

    1,1322
    +0,0110 (+0,99 %)
     
  • Gold future

    1 788,10
    +1,20 (+0,07 %)
     
  • BTC-EUR

    48 041,36
    -381,36 (-0,79 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 365,60
    -89,82 (-6,17 %)
     
  • Pétrole WTI

    68,15
    -10,24 (-13,06 %)
     
  • DAX

    15 257,04
    -660,94 (-4,15 %)
     
  • FTSE 100

    7 044,03
    -266,34 (-3,64 %)
     
  • Nasdaq

    15 491,66
    -353,57 (-2,23 %)
     
  • S&P 500

    4 594,62
    -106,84 (-2,27 %)
     
  • Nikkei 225

    28 751,62
    -747,66 (-2,53 %)
     
  • HANG SENG

    24 080,52
    -659,64 (-2,67 %)
     
  • GBP/USD

    1,3342
    +0,0022 (+0,16 %)
     

Meta: Facebook fuit son passé pour un futur perdu d'avance

·2 min de lecture

En changeant de nom et de logo, Facebook entend reprendre la mains sur tempo alors que les scandales s'accumulent. Un pari perdu d'avance.

La vidéo est rapidement devenue virale sur les réseaux sociaux. Dans un court extrait de la conférence Facebook Connect tenue jeudi soir, l'avatar de Mark Zuckerberg fait du surf, tout heureux de profiter de la glisse virtuelle, avec son drapeau américain. Rappelant sa photo publiée le 4 juillet, jour de la fête nationale américaine, sur le réseau social. Tout heureux de profiter de son métaverse. Tout le décalage entre le fondateur du réseau social et ce que lui reproche ses détracteurs se trouve là. Alors que les lanceurs d'alerte se multiplient, que des documents internes prouvent que Facebook ne contrôle plus son algorithme, que les discours de haine et les fake news prolifèrent à foison, Mark Zuckerberg s'enthousiasme pour son avatar surfant.

Plutôt que d'affronter les critiques et les problèmes qui risquent de conduire au démantèlement de Facebook, le fondateur du réseau social choisit de s'enfouir la tête dans le sable. Préférant se réfugier dans le confort de son casque de réalité virtuelle, il surfe sur une vague parfaite. Pourtant , ne fait pas oublier les vrais soucis. La nouvelle société mère regroupe WhatsApp, Messenger, Instagram, Oculus et bien sûr le réseau social aux 2,9 milliards d'utilisateurs (3,3 milliards pour l'ensemble des applications). Nouveau logo bleu également, rappelant le signe de l'infini en mathématique, le 8 horizontal ou lemniscate.


Mark Zuckerberg fait du surf avec un drapeau américain le 4 juillet, jour de la fête nationale américaine.

Fuite en avant

Fidèle à ces éléments de langage, sûrement appris lors de séances de media training, Mark Zuckerberg a affirmé: "Nous avons beaucoup appris en nous confrontant à de nombreux problèmes", tirant forcément les bonnes leçons afin de "construire le prochain chapitre". Rien de ce qu'il a appris ou des problèmes en question n'a été évoqué durant [...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles