Marchés français ouverture 3 h 22 min
  • Dow Jones

    29 134,99
    -125,82 (-0,43 %)
     
  • Nasdaq

    10 829,50
    +26,58 (+0,25 %)
     
  • Nikkei 225

    25 984,51
    -587,36 (-2,21 %)
     
  • EUR/USD

    0,9566
    -0,0032 (-0,33 %)
     
  • HANG SENG

    17 473,60
    -386,71 (-2,17 %)
     
  • BTC-EUR

    19 588,29
    -1 653,46 (-7,78 %)
     
  • CMC Crypto 200

    428,97
    -30,16 (-6,57 %)
     
  • S&P 500

    3 647,29
    -7,75 (-0,21 %)
     

Meta condamné à une amende de 174,5 millions de dollars pour avoir volé la technologie d'une start-up

Meta condamné à une amende de 174,5 millions de dollars pour avoir volé la technologie d'une start-up

JUSTICE - Meta aurait l'intention de faire appel, selon un porte-parole de l'entreprise américaine

Nouveau coup dur pour Mark Zuckerberg qui a vu fondre sa fortune de 70 milliards de dollars en 2022. Meta, la maison mère de Facebook et Instagram, a été condamnée mercredi à payer 174,5 millions de dollars de dommages et intérêts à Voxer. L’application accusait le géant des technologies d’avoir violé ses brevets. Le procès s’était ouvert à Austin la semaine dernière.

Après l’échec d’une collaboration

Un jury texan a déterminé que Meta a bien copié des brevets de la messagerie façon « walkie-talkie » dans ses fonctionnalités de diffusion en direct, sur Facebook Live et Instagram Live. L’appli mobile permet « la transmission de communications audio et vidéo avec l’immédiateté du direct et la fiabilité et la facilité d’une messagerie », d’après la plainte, y compris dans de mauvaises conditions de réseau et même si le destinataire n’est pas disponible.

Voxer avait lancé des poursuites en 2020 assurant que le groupe californien s’était servi de sa technologie brevetée après l’échec d’une tentative de collaboration entre les deux entreprises en 2012. Voxer explique avoir été contacté par Facebook peu après le lancement de son service en 2011, qui a été un « succès immédiat ». La start-up aurait alors fourni les détails de ses technologies au réseau social, mais « les réunions n’ont pas débouché sur un acc(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Instagram envisage d’ajouter l’option « repost » pour relayer des publications comme sur Twitter
Publications inspirantes, développement personnel et novlangue... Pourquoi aime-t-on détester LinkedIn ?
« Truth Social », le réseau social de Donald Trump, nouveau repaire des complotistes