La bourse ferme dans 7 h 5 min
  • CAC 40

    5 592,42
    -19,27 (-0,34 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 589,81
    -9,74 (-0,27 %)
     
  • Dow Jones

    30 814,26
    -177,24 (-0,57 %)
     
  • EUR/USD

    1,2077
    -0,0007 (-0,06 %)
     
  • Gold future

    1 831,80
    +1,90 (+0,10 %)
     
  • BTC-EUR

    30 208,66
    +325,14 (+1,09 %)
     
  • CMC Crypto 200

    707,19
    -27,95 (-3,80 %)
     
  • Pétrole WTI

    52,38
    +0,02 (+0,04 %)
     
  • DAX

    13 781,42
    -6,31 (-0,05 %)
     
  • FTSE 100

    6 725,25
    -10,46 (-0,16 %)
     
  • Nasdaq

    12 998,50
    -114,10 (-0,87 %)
     
  • S&P 500

    3 768,25
    -27,29 (-0,72 %)
     
  • Nikkei 225

    28 242,21
    -276,97 (-0,97 %)
     
  • HANG SENG

    28 862,77
    +288,91 (+1,01 %)
     
  • GBP/USD

    1,3535
    -0,0048 (-0,35 %)
     

Telegram annonce le lancement de services payants en 2021

franceinfo avec AFP
·1 min de lecture

La messagerie cryptée Telegram va lancer des services payants et une plateforme publicitaire à partir de 2021 pour financer sa croissance, a annoncé son patron mercredi 23 décembre. Pavel Dourov, co-fondateur russe de l'entreprise, a assuré que cela se ferait "de manière non intrusive" et que "la plupart des utilisateurs ne remarqueront pratiquement aucun changement". La monétisation va se faire par l'introduction de services payants pour des "utilisateurs premium", tels que les entreprises utilisant l'application à des fins professionnelles.

Pavel Dourov a noté que certaines chaînes Telegram (qui s'apparentent plutôt à des blogs ou à un fil Twitter), suivies par des millions de personnes font déjà de la publicité. Telegram souhaite donc désormais introduire sa propre plateforme pour ce type d'annonces, prévoyant une rétribution pour ceux qui gèrent les chaînes en question.

"Besoin de quelques centaines de millions de dollars par an"

Le patron de Telegram assure que "toutes les fonctionnalités actuellement gratuites le resteront" et que le service de messagerie restera sans publicité. Telegram approchant les 500 millions d'utilisateurs actifs, il estime que le groupe "a besoin d'au moins quelques centaines de millions de dollars par an pour continuer", indiquant avoir jusque-là payé de sa propre poche la majeure partie des dépenses de l'entreprise.

En mai, Telegram a (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi