La bourse est fermée
  • Dow Jones

    31 466,93
    -1 187,66 (-3,64 %)
     
  • Nasdaq

    11 414,82
    -569,70 (-4,75 %)
     
  • Nikkei 225

    26 911,20
    +251,45 (+0,94 %)
     
  • EUR/USD

    1,0469
    -0,0086 (-0,82 %)
     
  • HANG SENG

    20 644,28
    +41,76 (+0,20 %)
     
  • BTC-EUR

    28 011,49
    -948,02 (-3,27 %)
     
  • CMC Crypto 200

    655,91
    -14,77 (-2,20 %)
     
  • S&P 500

    3 920,86
    -167,99 (-4,11 %)
     

Mercedes va introduire son système de conduite autonome de niveau 3 sur la Classe S et l'EQS

Le 17 mai prochain, Mercedes-Benz va officiellement lancer son système de conduite automatisée Drive Pilot, sur sa Classe S et sur l'EQS, mais en Allemagne uniquement pour l'instant. Il s'agit du tout premier système de niveau 3 commercialisé au monde, une étape supplémentaire vers le tout autonome.

Drive Pilot permet au conducteur de confier des tâches de conduite au système dans certaines conditions et des situations de circulation dense ou de congestion, jusqu'à une vitesse de 60 km/h. Cela représente surtout une expérience de conduite inédite car, pendant ce temps, l'automobiliste peut se détendre ou bien encore travailler sans avoir à conserver les mains sur le volant ni même les yeux sur la route. C'est la grande différence avec l'Autopilot de Tesla par exemple.

Prochainement aux Etats-Unis

Le niveau 3 de conduite automatisée correspond à celui où le système est capable de prendre les commandes de la voiture, dans certaines conditions. Dès lors, le conducteur n'a plus à être attentif à ce qui se passe devant lui sur la route et peut faire tout autre chose comme lire ou regarder une vidéo. Attention quand même, à tout moment une alerte peut l'inciter à reprendre les commandes manuellement si nécessaire. Pour aboutir à une telle performance, le système de Mercedes se base sur les données du radar, du LiDAR (mesure par détection laser), des caméras, des capteurs d'ultrasons et d'humidité.

Si Mercedes ne lance son Drive Pilot qu'en Allemagne pour le moment, c'est parce qu'il n'est homologué nulle part ailleurs actuellement. Le constructeur allemand a néanmoins bon espoir de pouvoir le lancer prochainement aux États-Unis, du moins en Californie et au Nevada.

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles