La bourse ferme dans 4 h 24 min
  • CAC 40

    7 126,80
    -107,14 (-1,48 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 197,14
    -60,84 (-1,43 %)
     
  • Dow Jones

    33 926,01
    -127,89 (-0,38 %)
     
  • EUR/USD

    1,0771
    -0,0026 (-0,24 %)
     
  • Gold future

    1 883,70
    +7,10 (+0,38 %)
     
  • BTC-EUR

    21 249,12
    -613,72 (-2,81 %)
     
  • CMC Crypto 200

    525,74
    -11,12 (-2,07 %)
     
  • Pétrole WTI

    73,59
    +0,20 (+0,27 %)
     
  • DAX

    15 311,51
    -164,92 (-1,07 %)
     
  • FTSE 100

    7 835,06
    -66,74 (-0,84 %)
     
  • Nasdaq

    12 006,96
    -193,84 (-1,59 %)
     
  • S&P 500

    4 136,48
    -43,28 (-1,04 %)
     
  • Nikkei 225

    27 693,65
    +184,19 (+0,67 %)
     
  • HANG SENG

    21 222,16
    -438,31 (-2,02 %)
     
  • GBP/USD

    1,2048
    -0,0008 (-0,07 %)
     

Mercedes commercialise la première voiture qui se gare toute seule

Image © Mercedes-Benz

Sans personne à bord, les Mercedes Classe S et EQS sont capables d’aller se ranger toutes seules, dans le parking de l’aéroport de Stuttgart. L’une des premières applications pratiques de la loi allemande qui — la première en Europe — autorise la conduite autonome de niveau 4.

Les Mercedes-Benz Classe S et EQS sont les premières voitures au monde autorisées à faire usage sur route ouverte (exclusivement en Allemagne, pour l’heure) de leurs fonctionnalités de conduite semi-autonome de niveau 3 et 4. Cela signifie que le conducteur de ces véhicules est autorisé à lâcher le volant pour laisser l’intelligence artificielle conduire à sa place, jusqu’à 60 km/h maxi (niveau 3). Ces voitures sont également autorisées à circuler sans personne à bord, à allure extrêmement faible et uniquement dans le périmètre protégé de quelques-unes des allées de l’un des parcs de stationnement de l’aéroport de Stuttgart (niveau 4).

La mise en œuvre par Mercedes de cette fonctionnalité de stationnement autonome (la première au monde approuvée pour un usage commercial) est rendue possible par le vote, en juillet 2021, d’une loi autorisant en Allemagne la circulation de certains types de véhicules sans conducteur, tels que définis dans un texte voté au Bundesrat le 20 mai 2022. Nommément, il s’agit des navettes pour passagers et des véhicules de transport logistique qui ne dévient pas de leur itinéraire programmé, parcouru à allure très réduite.

Le P6 de l’aéroport de Stuttgart est le premier parking au monde compatible avec le stationnement autonome

Le législateur allemand du ministère des transports (KBA) a considéré que les très puissantes et très raffinées Mercedes Classe S et Mercedes EQS pouvaient s’apparenter à ce genre de véhicules utilitaires et autonomes, dès lors qu’ils sont circonscrits au périmètre du parking P6 de l’aéroport de Stuttgart. Ces voitures ne doivent pas dévier du cheminement balisé par les capteurs du système Bosch Automated Valet Parking, avec lesquels communique le logiciel embarqué Mercedes Drive Pilot : cette batterie de sonars, lidars et caméras dialoguent pour détecter les obstacles fixes et mobiles.

Lire aussiAprès les Allemands, les Français autorisés à conduire sans les mains

La circulation se fait à l’allure du pas, depuis un[...]

Lire la suite sur challenges.fr

Voiture autonome : Volkswagen et Ford appuient sur le freinVoiture autonome: les Français autorisés à conduire sans les mainsVoiture autonome: Stellantis rachète la start-up hongroise aiMotiveEn Suède, le camion autonome taille la routeLa voiture autonome, cette mercenaire payée au coup par coup