La bourse est fermée
  • Dow Jones

    34 087,19
    -210,54 (-0,61 %)
     
  • Nasdaq

    13 480,89
    -58,40 (-0,43 %)
     
  • Nikkei 225

    27 011,33
    -120,01 (-0,44 %)
     
  • EUR/USD

    1,1254
    -0,0052 (-0,46 %)
     
  • HANG SENG

    24 289,90
    +46,29 (+0,19 %)
     
  • BTC-EUR

    33 148,95
    +75,99 (+0,23 %)
     
  • CMC Crypto 200

    855,91
    +0,10 (+0,01 %)
     
  • S&P 500

    4 334,60
    -21,85 (-0,50 %)
     

Mercedes C220d break: Un grand classique un rien bling-bling à l'intérieur

·2 min de lecture

ESSAI AUTO DU WEEK-END - Voilà un break bien fini, plaisant à conduire, doté d'une remarquable mécanique et très cher.! Comme la plupart des Mercedes. L'extrême sophistication technologique pourra en agacer plus d'un.

La Mercedes C est née en 1993. Et même avant. Puisque la première Classe C succédait à la "Baby Benz" Mercedes 190 de 1982 qui peut être considérée comme la devancière ! Nous n’en sommes qu’à la cinquième génération de C. Chaque modèle dure très longtemps. A l’inverse des changements permanents de modèles chez certains Japonais et surtout Coréens qui se démodent du coup très vite. Chez Mercedes, la C est une valeur sûre.

Belle et un peu bling-bling

Esthétiquement, la nouvelle C est… très proche de la précédente, au point qu’un non spécialiste ne verra guère les différences. C’est du classique, bien proportionné, mais nous déplorons que, sur le marché français, la firme à l’étoile propose uniquement des déclinaisons dites sportives, c’est-à-dire un brin agressives… Pas sûr que tous les clients apprécient ce côté m’as-tu-vu de la proue avec ses fausses prises d'air béantes en plastique noir. Nous regrettons notamment ces boucliers genre « tuning » qui lui donnent un air un peu boursoufflé. En Allemagne, une définition dite Exclusive offre davantage de sobriété et de classe avec la calandre traditionnelle surmontée de l’étoile.

A l’intérieur, c’est le gros écran qui frappe d’emblée. Aujourd’hui, on dirait que seule la taille de l’écran importe aux constructeurs. On retrouve donc ici l’énorme appendice central, qui se veut inspiré de celui des Tesla. Tout semble conçu autour de cela. Celui-ci est lisible, relativement simple et les fonctions restent bien répertoriées, faciles à trouver. Nous saluons les favoris permettant de mettre en « off » l’alerte de changement de ligne ou les insupportables radars de parking, inutiles avec l’excellente caméra. Il n’empêche. Cinq clics, en comptant la remise de l’écran sur d’autres fonctions comme la navigation, c’est trop et agaçant. Surtout que, à chaque redémarrage, ça recommence ! Bizarre : rendre plus long et compliqué ce qui était auparavant simple apparaît comme un signe de modernité... A noter que Mercedes conserve heureus[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles