La bourse est fermée
  • Dow Jones

    33 980,32
    -171,69 (-0,50 %)
     
  • Nasdaq

    12 938,12
    -164,43 (-1,25 %)
     
  • Nikkei 225

    29 222,77
    +353,86 (+1,23 %)
     
  • EUR/USD

    1,0182
    +0,0011 (+0,11 %)
     
  • HANG SENG

    19 922,45
    +91,93 (+0,46 %)
     
  • BTC-EUR

    22 847,99
    -829,64 (-3,50 %)
     
  • CMC Crypto 200

    554,50
    -18,32 (-3,20 %)
     
  • S&P 500

    4 274,04
    -31,16 (-0,72 %)
     

Mercedes, BMW, Porsche et Stellantis font payer cher la crise aux clients

SP

Mercedes et Porsche révisent à la hausse leurs prévisions de bénéfices. Manque de composants électroniques, production en berne, hausses des prix des matières premières? Pas grave pour les constructeurs allemands ou encore Stellantis. Car c’est le client qui paye la facture! Et celle-ci devient très salée.

Manque de composants électroniques, production en berne, guerre en Ukraine, hausses vertigineuses des prix des matières premières? Ce n'est pas un problème pour les constructeurs. Car c’est le client qui paye la facture! Et celle-ci devient très salée. A la veille de la publication des résultats financiers de Stellantis et ce jeudi 28 juillet ainsi que de Renault vendredi, Mercedes relève insolemment ses prévisions pour l'année en cours. Le constructeur à l’étoile, né de la scission de l’ancien groupe Daimler avec la séparation des branches automobile et poids-lourds, prévoit désormais un bénéfice d'exploitation "légèrement supérieur" à celui de 2021, alors qu'il annonçait jusqu'ici un résultat stable. Le spécialiste du haut de gamme table désormais sur une coquette marge d'exploitation entre 12% et 14% (hors utilitaires), contre 11,5% à 13% précédemment. Au premier semestre, la firme de Stuttgart a atteint les 15,3% (activité automobile), une des meilleures de son histoire. La recette magique? "En se concentrant sur les voitures de luxe, les véhicules électriques, les minibus premium (…), il a été possible de compenser la hausse des prix des matières premières et la baisse des ventes due à la pénurie de semi-conducteurs", confesse Mercedes dans son communiqué.

(groupe Volkswagen) avait aussi relevé le 18 juillet ses objectifs de rentabilité. Le fabricant de la 911 "a l'ambition à long terme d'atteindre une rentabilité opérationnelle de plus de 20%", indiquait devant les investisseurs son patron Oliver Blume – qui doit prendre le 1er septembre . En route pour un record historique. En attendant, le spécialiste des voitures de sport au cheval cabré vise une excellente marge de 17 à 18% sur 2022. Pas loin de ses résultats historiques. Et ce, grâce aussi aux factures qui flambent!

Stellantis, BMW, JLR, Dacia augmentent les prix

Les immatriculations de voitures neuves n’arrêtent pourtant pas de chuter, de 14% encore au premier semestre dans l’Union européenne, avec des[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles