La bourse est fermée

Voici les mensonges les plus courants sur un CV

1 / 2

Voici les mensonges les plus courants sur un CV

Pour retenir l'attention des recruteurs, certains candidats n'hésitent pas à enjoliver la réalité. Près de sept CV sur dix contient de fausses informations, révèle le service de vérification EveryCheck. Pour cacher un licenciement, certains candidats transforment par exemple leur CDI en CDD.

Comment faire la différence parmi des dizaines de CV reçus? Plutôt que de peaufiner leur lettre de motivation ou de rendre attrayant leur CV, certains candidats prennent le parti de mentir. C'est même monnaie courante, puisque les deux-tiers des CV qui sont passés par le service de vérification EveryCheck comportent des informations erronées. Parfois, il s'agit juste d'enjoliver l'envergure du poste occupé ou bien d'allonger une présence dans une entreprise, et cela ne remet pas en cause les compétences et les qualités du candidat.

Mais dans près d'un cas sur quatre, le mensonge est plus grave et peut conduire le recruteur à renoncer à l'embauche. Il est également plus difficile à détecter, et nécessite un contrôle approfondi pour les mettre au jour, notamment en appelant les anciens services de DRH.

Cacher une rupture un peu houleuse avec son ex-employeur

C'est notamment le cas quand le candidat cherche à cacher une mauvaise expérience avec son dernier employeur. Il n'hésite alors pas à modifier sur son CV la nature de son précédent contrat, en affirmant qu'il était en CDD et non pas en CDI. Une astuce qui permet d'éviter d'avoir à répondre sur les raisons qui l'ont poussé à partir sans avoir de nouveau poste en vue. Selon l'expérience d'EveryCheck, cet arrangement avec la réalité sert à cacher un licenciement ou bien une rupture conventionnelle.  

S'inventer un diplôme

Autre...

Lire la suite sur BFM Business

A lire aussi