La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 068,59
    -125,57 (-1,75 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 229,56
    -70,05 (-1,63 %)
     
  • Dow Jones

    34 265,37
    -450,02 (-1,30 %)
     
  • EUR/USD

    1,1348
    +0,0031 (+0,27 %)
     
  • Gold future

    1 836,10
    -6,50 (-0,35 %)
     
  • BTC-EUR

    31 208,69
    -673,23 (-2,11 %)
     
  • CMC Crypto 200

    870,86
    +628,18 (+258,85 %)
     
  • Pétrole WTI

    86,29
    -0,61 (-0,70 %)
     
  • DAX

    15 603,88
    -308,45 (-1,94 %)
     
  • FTSE 100

    7 494,13
    -90,88 (-1,20 %)
     
  • Nasdaq

    13 768,92
    -385,10 (-2,72 %)
     
  • S&P 500

    4 397,94
    -84,79 (-1,89 %)
     
  • Nikkei 225

    27 522,26
    -250,67 (-0,90 %)
     
  • HANG SENG

    24 965,55
    +13,20 (+0,05 %)
     
  • GBP/USD

    1,3555
    -0,0045 (-0,33 %)
     

Menegaux (Michelin): "L’électrification du parc peut prendre une vingtaine d’années"

·2 min de lecture

SOMMET DE L'ÉCONOMIE - En prélude au 8e Sommet de l'Economie qui se déroulera le 2 décembre, Florent Menegaux, président de Michelin, avertit sur les risques d'un basculement du marché automobile vers le tout électrique.

Comment consolider la croissance en France après l’élection présidentielle ?

Cela dépend du candidat qui sera élu. Si Emmanuel Macron est réélu, j’espère que nous serons dans la continuité de ce qui a déjà été fait. Car les entreprises ont besoin de stabilité et de visibilité réglementaires. Le moindre changement fiscal ou social déstabilise les marchés. Le cap 2030 fixé par le président de la République permet de nous projeter. C’est la première fois depuis longtemps que nous avons une visibilité économique. Les entreprises connaissent ainsi le chemin de la croissance. J’ajoute qu’il faut aussi que la France dispose de règles compatibles avec celles de ses partenaires européens, sans quoi le risque de distorsion de concurrence persiste.

Le secteur de la mobilité peut-il y contribuer ?

Pendant la crise sanitaire, et notamment pendant les différents confinements, nous avons pu mesurer à quel point la mobilité était indispensable à notre économie. En outre, cette situation inédite nous a aussi permis de prendre encore plus conscience de la nécessité absolue de rendre notre mobilité plus respectueuse de l’environnement en travaillant à rendre la voiture individuelle plus propre.

La voiture individuelle n’a-t-elle pas été bien trop tôt remisée au garage ?

Le consommateur veut plus de mobilité mais une mobilité différente. Les consommateurs ne veulent pas renoncer à l’avion, source de progrès énorme, ni à la voiture individuelle. Cette dernière a encore de très beaux jours devant elle à condition bien sûr de la faire évoluer. La flexibilité et la liberté offertes par la voiture individuelle représentent un service qui n’est pas près de disparaître du jour au lendemain.

Mais attention à notre vision faussée de résidents en métropole occidentale. A Paris, la densité est très forte et le maillage des transports aussi : il suffit de faire quelques centaines de mètres pour tomber sur une bouche de métro. Ce qui est vrai au centre de la capitale ne l’est pas forcément en ré[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles