La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 612,76
    -21,01 (-0,32 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 089,30
    -27,47 (-0,67 %)
     
  • Dow Jones

    34 935,47
    -149,06 (-0,42 %)
     
  • EUR/USD

    1,1872
    -0,0024 (-0,20 %)
     
  • Gold future

    1 812,50
    -18,70 (-1,02 %)
     
  • BTC-EUR

    35 200,62
    -159,74 (-0,45 %)
     
  • CMC Crypto 200

    955,03
    +5,13 (+0,54 %)
     
  • Pétrole WTI

    73,81
    +0,19 (+0,26 %)
     
  • DAX

    15 544,39
    -96,08 (-0,61 %)
     
  • FTSE 100

    7 032,30
    -46,12 (-0,65 %)
     
  • Nasdaq

    14 672,68
    -105,59 (-0,71 %)
     
  • S&P 500

    4 395,26
    -23,89 (-0,54 %)
     
  • Nikkei 225

    27 283,59
    -498,83 (-1,80 %)
     
  • HANG SENG

    25 961,03
    -354,29 (-1,35 %)
     
  • GBP/USD

    1,3908
    -0,0050 (-0,35 %)
     

Menaces, tueur à gages… la guerre du contrôle technique en Essonne

·1 min de lecture

La concurrence peut être particulièrement rude dans le milieu du contrôle technique. Deux frères, Jean-Philippe et Bruno H., sont amenés à comparaître vendredi 25 juin devant le tribunal correctionnel d’Évry-Courcouronnes (Essonne) pour "menaces de mort" et "association de malfaiteurs en vue de la préparation d’un crime". La victime ? Leur concurrent, Mourade T.. Pour 20 000 euros, les deux hommes auraient engagé un tueur à gages afin de se débarrasser de lui. L’homme qui avait accepté la somme, Azziz B., est également attendu au tribunal.

Dans les colonnes du Parisien, on apprend que la plainte de Mourade T. remonte au mois d’octobre 2017, après des menaces balancées par un des deux frères, Jean-Philippe H.. Mais la concurrence existe-t-elle vraiment entre ces trois patrons de centres de contrôle technique ? En réalité, les deux frères viennent d’une bonne famille en Essonne et décident ensemble de gérer deux centres de contrôle technique, dès le mois de mai 2017. Le troisième Mourade T. a grandi dans le quartier sensible des Érables, à Viry-Châtillon. Plus tard, l’homme à la carrure de boxeur se bat et décide de lancer seul son entreprise… ce qui ne plaît apparemment pas aux deux frères.

Au fil du temps, la situation s’envenime. Jean-Philippe H. rend une première visite à son concurrent dans son garage de Morsang-sur-Orge (Essonne). Mais voilà déjà des menaces, car il vient accompagné de trois colosses "au cas où", racontent nos confrères du Parisien. Puis, la situation s’apaise (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

800 salariés SFR (Altice) en grève face aux suppressions d’emplois, une "première"
Taxi volant : l'aéronef électrique de Volocopter décroche une autorisation en Europe
L’or profiterait d'une mauvaise surprise sur l’inflation : le conseil Bourse du jour
Moodwork permet aux salariés de reprendre la main sur leur bien-être au travail
La Poste va reprendre la distribution de 5 millions de plis électoraux

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles