Menacé de mort pour son soutien supposé au mariage homo

Un élu isérois favorable au mariage pour tous a reçu une lettre de menace ainsi qu'une douille de 9 millimètres, apprend-on ce jeudi 3 janvier auprès du parquet de Grenoble, qui a ouvert une enquête préliminaire. Les faits remontent au 8 novembre dernier et avaient été révélés par "Le Dauphiné Libéré"

Daté du 1er novembre, le courrier vise nommément Benjamin Rosmini, le président du groupe politique Homosexualité et socialisme (HES) Isère, précise le parquet. Une lettre "tapé[e] à l'ordinateur et à la fin duquel a été scotché un étui de 9 millimètres".

"Si le projet de loi portant sur mariage et adoption n'est pas retiré, et nous savons que c'est un député local qui le fait, alors nous devons agir contre le chef de cette association socialiste qu'est HES", préviennent le ou les auteurs de la lettre. "Ne tachez pas de sang le PS local inutilement car la société française a des héritages qui vous dépassent", poursuivent-ils.

Le rapporteur du projet de loi, que l'Assemblée nationale doit examiner le 29 janvier, est le député socialiste isérois Erwann Binet.

Selon le parquet de Grenoble, aucune empreinte digitale exploitable n'a pu être relevée, mais des analyses ADN sont en cours pour tenter d'identifier le ou les auteurs du courrier.
La fédération de l'Isère du Parti socialiste a porté plainte dès réception du courrier.style="color: #000000;">



Retrouvez cet article sur Le Nouvel Observateur

Menacé de mort pour son soutien supposé au mariage homo