La bourse ferme dans 3 h 52 min
  • CAC 40

    5 593,55
    +26,76 (+0,48 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 523,10
    +12,16 (+0,35 %)
     
  • Dow Jones

    29 872,47
    -173,77 (-0,58 %)
     
  • EUR/USD

    1,1929
    +0,0016 (+0,13 %)
     
  • Gold future

    1 808,70
    -2,50 (-0,14 %)
     
  • BTC-EUR

    14 265,23
    -147,32 (-1,02 %)
     
  • CMC Crypto 200

    332,39
    -38,12 (-10,29 %)
     
  • Pétrole WTI

    45,37
    -0,34 (-0,74 %)
     
  • DAX

    13 316,20
    +29,63 (+0,22 %)
     
  • FTSE 100

    6 330,20
    -32,73 (-0,51 %)
     
  • Nasdaq

    12 094,40
    +57,62 (+0,48 %)
     
  • S&P 500

    3 629,65
    -5,76 (-0,16 %)
     
  • Nikkei 225

    26 644,71
    +107,40 (+0,40 %)
     
  • HANG SENG

    26 894,68
    +75,23 (+0,28 %)
     
  • GBP/USD

    1,3324
    -0,0032 (-0,24 %)
     

Mélenchon rejoint les opposants au vote par correspondance

Astrid de Villaines
·Cheffe du service politique
·2 min de lecture
Jean-Luc Mélenchon, invité de "Dimanche en politique" le 22 novembre 2020 (Photo: Capture France 3)
Jean-Luc Mélenchon, invité de "Dimanche en politique" le 22 novembre 2020 (Photo: Capture France 3)

POLITIQUE - La liste s’allonge. Défendu par des élus de tous les bords, le vote par correspondance est loin de faire l’unanimité parmi les responsables politiques. Jean-Luc Mélenchon, invité ce 22 novembre de “Dimanche en politique” sur France 3, a expliqué son opposition à cette idée, proposée notamment en vue des élections régionales et départementales de mars prochain, en raison de la crise sanitaire.

″Je suis contre. Pour une raison que tout le monde peut comprendre: le principe du vote démocratique, c’est le secret. Pour qu’il soit préservé, il faut donc qu’on aille soi-même voter”, soutient le candidat à l’élection présidentielle.

Le député insoumis explique également qu’il s’y refuse en raison des fraudes qui avaient lieu avant 1975 quand le vote par correspondance était autorisé. “Il a été supprimé, car il était une telle occasion de fraude que c’en était une honte”, insiste le président du groupe LFI.

Des arguments déjà utilisés par d’autres sur le spectre politique. Gérald Darmanin, le ministre de l’Intérieur particulièrement concerné par une telle évolution si elle advenait en tant qu’organisateur du scrutin a exprimé sur Facebook son opposition à cette idée.“Tant qu’on n’aura pas démontré que ce mode de vote permet l’absolue décision individuelle, sans pression communautaire ou de la part de la famille, je serai opposé à cette disposition”, avait longuement argumenté l’ancien LR le 15 novembre

Marine Le Pen a fait part aussi de son opposition au vote par correspondance, s’appuyant...

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.