Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 503,27
    -204,75 (-2,66 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 839,14
    -96,36 (-1,95 %)
     
  • Dow Jones

    38 589,16
    -57,94 (-0,15 %)
     
  • EUR/USD

    1,0709
    -0,0033 (-0,31 %)
     
  • Gold future

    2 348,40
    +30,40 (+1,31 %)
     
  • Bitcoin EUR

    62 034,83
    +179,98 (+0,29 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 376,95
    -40,93 (-2,89 %)
     
  • Pétrole WTI

    78,49
    -0,13 (-0,17 %)
     
  • DAX

    18 002,02
    -263,66 (-1,44 %)
     
  • FTSE 100

    8 146,86
    -16,81 (-0,21 %)
     
  • Nasdaq

    17 688,88
    +21,32 (+0,12 %)
     
  • S&P 500

    5 431,60
    -2,14 (-0,04 %)
     
  • Nikkei 225

    38 814,56
    +94,09 (+0,24 %)
     
  • HANG SENG

    17 941,78
    -170,85 (-0,94 %)
     
  • GBP/USD

    1,2686
    -0,0074 (-0,58 %)
     

"Meilleure équipe du monde", "classe mondiale", "grands joueurs": les All Blacks louent le collectif des Bleus

"Meilleure équipe du monde", "classe mondiale", "grands joueurs": les All Blacks louent le collectif des Bleus

À peine le temps de poser leurs valises qu’ils faisaient déjà face aux médias. Les All Blacks, partis ce mercredi matin de Lyon, où ils ont commencé leur préparation, sont arrivés à leur camp de base de Créteil à deux jours du match face aux Bleus. La composition d’équipe a été dévoilée. Dans la foulée sélectionneur ainsi que cinq joueurs ont répondu aux journalistes, dans l’auditorium de Créteil, devant une cinquantaine de journalistes.

>> Coupe du monde de rugby: infos et résultats EN DIRECT

Savea: "La France est probablement une des meilleures équipes du monde"

Premier mot d’ordre: l’impatience. Les Néo-Zélandais, qui ont gagné quatre matchs sur cinq cet été, ont hâte de retrouver les Bleus. "C'est toujours sur la wish-list (liste de souhaits, en anglais) de jouer contre le pays hôte, mais celui-ci particulièrement, avoue le sélectionneur Ian Foster. Nous étions déjà là pour un match en 2021 (gagné par la France) et c'est un environnement magnifique pour le rugby. Nous savons ce qui nous attend mais ce sera amplifié avec la cérémonie ouverture. C'est un privilège de jouer ce premier match". À l’approche de ce rendez-vous, les All Blacks évacuent la pression, qu’ils préfèrent mettre sur le dos des Français. "La France est probablement une des meilleures équipes du monde, loue le troisième ligne Ardie Savea. Ce sera un match physique. Nous devrons être attentifs à leurs nombreuses qualités et ce qu'ils mettront en place".

Depuis la claque reçue face à l’Afrique du Sud lors du dernier match de préparation (35-7), les Néo-Zélandais font profil bas. "Nous ne pouvons pas vivre dans le passé, il faut tourner la page", balaie le deuxième ligne Sam Whitelock. Et profiter des absences pour piéger les Bleus? "J'espère que ce sera leur match le plus dur en quatre ans, sourit Ian Foster. Mais je ne peux pas vous dire car cette équipe a joué un très bon rugby depuis deux ans, ils se sont construits. On voit aussi qu'il y a de la pression, ils doivent faire avec les attentes, la foule. Cela peut donner du courage pour jouer le match. Ce premier match est annoncé comme énorme. Mais notre objectif premier est de rejoindre les quarts et nous voulons faire une grande performance".

Des absents aussi côté All Blacks

Face à eux, une équipe remaniée par la contrainte, puisque Romain Ntamack, Jonathan Danty, Paul Willemse et Cyril Baille sont forfaits. Mais, selon les adversaires des Bleus, cela ne change pas grand-chose. Le forfait de dernière minute de Danty ne change rien selon Foster. "Yoram Moefana, son remplaçant est un joueur complet, qui joue très bien, estime-t-il. Je pense qu'il va trouver les solutions. La France a construit de nombreuses options et ils sont habitués à jouer avec différentes combinaisons. Ils ont de bons remplaçants".

L’arrière Beauden Barrett s’est lui montré élogieux envers Matthieu Jalibert, remplaçant de Ntamack: "Je pense que Jalibert est exceptionnel, il a de supers qualités. Je suis déçu pour Ntamack qui a une complémentarité avec Dupont mais Jalibert est un joueur de classe mondiale!". Et Dupont, qui fera face à Aaron Smith? "C’est un athlète et joueur incroyable. Il est le capitaine et le joueur clef. Mais si vous vous concentrez sur juste notre duel, ce n'est pas ça, détaille Smith. Ce n'est pas lui contre moi, c'est plus collectif que ça. Il a beaucoup de pression mais il faut en profiter, j'espère qu'il ressent cette pression (sourire), il a tout un pays derrière lui. Toutes les équipes qui le jouent ont un plan, nous verrons". Ardie Savea s’est lui chargé de complimenter, pour finir, son homologue Gregory Aldritt: "C'est un grand joueur, j’en suis un grand fan. Je le regarde, j'aime sa façon de jouer vraiment. J'ai hâte de m’y confronter!"

PUBLICITÉ

Les All Blacks aussi arrivent diminués: Jordie Barrett, touché au genou et longtemps incertain, est forfait. Le pilier Tyrel Lomax s’est aussi blessé à la jambe face aux Sud-Africains, tandis que Brodie Retallick est également, comme attendu, absent. Il y a quatre changements dans l’équipe de départ par rapport à celle ayant débuté contre l’Afrique du Sud. Après ce face à face avec les médias, les joueurs ont pu retourner se reposer à l’hôtel. Bien entourés et protégés par des dizaines de forces de police postées tout autour de l’auditorium, tel un déplacement de ministre. Les All Blacks restent les All Blacks.

Article original publié sur RMC Sport

VIDÉO - Mondial rugby : Wallabies, All Blacks... les surnoms des 20 équipes engagées