Publicité
Marchés français ouverture 3 h 45 min
  • Dow Jones

    39 134,76
    +299,90 (+0,77 %)
     
  • Nasdaq

    17 721,59
    -140,64 (-0,79 %)
     
  • Nikkei 225

    38 626,95
    -6,07 (-0,02 %)
     
  • EUR/USD

    1,0717
    +0,0010 (+0,10 %)
     
  • HANG SENG

    18 054,21
    -281,11 (-1,53 %)
     
  • Bitcoin EUR

    60 451,91
    -289,03 (-0,48 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 355,86
    -26,80 (-1,94 %)
     
  • S&P 500

    5 473,17
    -13,86 (-0,25 %)
     

Le meilleur moyen de lutter contre le décalage horaire ? Bien choisir l'heure du repas, selon les scientifiques

Le meilleur moyen de lutter contre le décalage horaire ? Bien choisir l'heure du repas, selon les scientifiques

C'est le fléau de la vie des grands voyageurs et une caractéristique malheureuse des voyages de longue durée pour le reste d'entre nous, mais si nous pouvions faire quelque chose contre le décalage horaire ?

Il pourrait bientôt y avoir une solution, car des scientifiques seraient en train d'identifier les causes de ce problème qui survient lorsque des personnes voyagent loin vers l'est ou vers l'ouest, en un court laps de temps.

Comme pour les autres problèmes liés au sommeil, chacun a sa propre approche et ses propres conseils. Mais une nouvelle étude apporte un soutien scientifique à l'idée que l'alimentation est essentielle.

Le corps est réglé comme une horloge

Le décalage horaire se produit lorsque l'horloge interne du corps, appelée système circadien, n'est pas synchronisée avec son environnement. Connu également sous le nom de désynchronisation, c'est un concept familier pour beaucoup : être à l'heure de New York alors qu'on est physiquement au Royaume-Uni, par exemple.

PUBLICITÉ

Mais en y regardant de plus près (comme l'ont fait les scientifiques au tournant du siècle), on s'aperçoit que l'être humain est en fait constitué de nombreuses horloges internes, des petits chronomètres présents dans presque toutes les cellules et tous les tissus.

Ces horloges internes réagissent à différents signaux. L'horloge du cerveau tient compte de la lumière du soleil, tandis que les horloges des organes périphériques - comme les nerfs - dépendent de l'heure des repas.

Mais on sait peu de choses sur la façon dont les différentes horloges du corps interagissent entre elles et sur ce qui les fait se synchroniser.

Des scientifiques de l'université Northwestern et de l'institut Santa Fe, aux États-Unis, ont tenté de répondre à cette question dans une nouvelle étude, publiée dans la revue "Chaos".

"La plupart des études se concentrent sur un repère temporel particulier ou sur une seule horloge", explique Yitong Huang, auteur de l'étude. "D'importantes lacunes subsistent dans notre compréhension de la synchronisation de plusieurs horloges en présence d'indices temporels contradictoires."

Pour en savoir plus, Yitong Huang et ses collègues ont construit un cadre mathématique pour recréer l'interaction complexe entre les systèmes de notre corps.

Quand faut-il manger pour éviter le décalage horaire ?

Le modèle des chercheurs les a aidés à déterminer ce qui aggrave le décalage horaire.

Les symptômes courants du vieillissement, tels que l'affaiblissement des signaux entre les horloges circadiennes et une moindre sensibilité à la lumière, se traduisent par un système plus vulnérable aux perturbations et plus lent à se rétablir, ont-ils constaté.

Donner la priorité à son estomac est le moyen le plus sûr de s'acclimater.

"Prendre un repas plus copieux au début de la matinée dans le nouveau fuseau horaire peut aider à surmonter le décalage horaire", explique Yitong Huang.

"Il est déconseillé de décaler constamment les horaires des repas ou de prendre un repas le soir, car cela peut entraîner un désalignement des horloges internes".

Les scientifiques concentrent à présent leurs recherches sur les facteurs qui rendent nos horloges internes plus résistantes, ce qui pourrait déboucher sur des recommandations visant à prévenir le décalage horaire.