La bourse ferme dans 4 h 11 min
  • CAC 40

    6 251,93
    +17,79 (+0,29 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 008,08
    +14,65 (+0,37 %)
     
  • Dow Jones

    34 035,99
    +305,10 (+0,90 %)
     
  • EUR/USD

    1,1990
    +0,0014 (+0,12 %)
     
  • Gold future

    1 777,50
    +10,70 (+0,61 %)
     
  • BTC-EUR

    50 475,91
    -2 222,52 (-4,22 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 344,95
    -36,00 (-2,61 %)
     
  • Pétrole WTI

    63,46
    0,00 (0,00 %)
     
  • DAX

    15 371,07
    +115,74 (+0,76 %)
     
  • FTSE 100

    7 016,41
    +32,91 (+0,47 %)
     
  • Nasdaq

    14 038,76
    +180,92 (+1,31 %)
     
  • S&P 500

    4 170,42
    +45,76 (+1,11 %)
     
  • Nikkei 225

    29 683,37
    +40,68 (+0,14 %)
     
  • HANG SENG

    28 969,71
    +176,57 (+0,61 %)
     
  • GBP/USD

    1,3789
    +0,0005 (+0,03 %)
     

Meghan Markle victime d'une "campagne de dénigrement" : pourquoi Kate Middleton et William ont des sueurs froides

·1 min de lecture

De quel côté se rangent vraiment Kate Middleton et le prince William ? Face au comportement des Sussex, qui s'apprêtent à exposer leur vérité dans une interview qui fait déjà trembler la Couronne, le silence des époux de Cambridge est glacial. Loin, très loin du soleil de Los Angeles où Meghan et Harry ont posé leurs valises depuis leur départ de la monarchie, Kate et William semblent déterminés à garder leurs distances avec le couple perturbateur. Ce mercredi 3 mars, le Times a dévoilé des informations explosives sur la duchesse de Sussex, qui aurait été à l'origine d'une véritable campagne de harcèlement contre ses employés lorsqu'elle officiait encore au palais de Kensington. L'épouse du prince Harry aurait également sciemment porté un cadeau particulièrement tâché de sang... Là encore, les Cambridge n'ont pas souhaité prendre la parole.

Les accusations ont immédiatement été rejetées par Meghan Markle, qui a dénoncé dans la foulée ces "attaques" fausses et personnelles, motivées selon ses avocats par l'interview imminente des Sussex. Pourtant, ces allégations auraient été directement portées à la connaissance des ressources humaines de Kensington et Clarence House par Jason Knauf, alors chargé de la communication du palais. La parole de Jason Knauf n'est pas à prendre à la légère. Au service de la Couronne depuis plus de cinq ans, il est l'un des hommes de confiance de William et Kate et officie aujourd'hui à la tête de la Royal Foundation.

Mais comment une affaire impliquant (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Nicolas Sarkozy affirme qu’il avait "une bonne raison" de se faire vacciner
« C’est truqué » : un ancien candidat de Star Academy balance sur l’émission
"On était trop petits pour subir ça" : Eric Dupond-Moretti, un avocat redoutable pour les enfants de l'Affaire Outreau
Catherine Deneuve : l'incroyable histoire de son château normand
Camilla Parker-Bowles donne des nouvelles du prince Philip : "nous croisons les doigts"