Publicité
La bourse est fermée
  • Dow Jones

    39 069,59
    +4,29 (+0,01 %)
     
  • Nasdaq

    16 920,79
    +184,79 (+1,10 %)
     
  • Nikkei 225

    38 900,02
    +253,91 (+0,66 %)
     
  • EUR/USD

    1,0861
    +0,0012 (+0,11 %)
     
  • HANG SENG

    18 827,35
    +218,41 (+1,17 %)
     
  • Bitcoin EUR

    64 314,66
    +914,26 (+1,44 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 506,20
    +22,01 (+1,48 %)
     
  • S&P 500

    5 304,72
    +36,88 (+0,70 %)
     

Meghan et Harry, en rythme avec les spectateurs des Invictus Games

Chris Jackson

Depuis son arrivée hier soir en Allemagne pour les Invictus Games, Meghan Markle attire les foules. Aux côtés de son mari, le prince Harry, la duchesse de Sussex était présente aujourd’hui au match de basket-ball en fauteuil roulant opposant l’Australie à l’Ukraine. Et l’ancienne star de « Suits » a été sollicitée par de jeunes admirateurs toute la journée pour des autographes, des photographies ou simplement pour discuter.

Il faut dire que l’Américaine était très attendue depuis le début des Invictus Games, samedi dernier, quand le prince Harry a lancé seul la sixième édition des jeux. Un retard que l’ancienne actrice a justifié auprès des spectateurs.

À lire aussi Aux Invictus Games de Düsseldorf, le prince Harry retrouve le sourire (même sans Meghan)

Meghan et Harry, des compétiteurs dans l’âme


Mais aujourd’hui, c’est ensemble que le prince Harry et Meghan Markle ont participé à l’euphorie des Invictus Games. Dans les tribunes de la Merkur Spiel-Arena, les parents d’Archie et Lilibet se sont éclatés en sautant, levant les bras et dansant avec le reste des supporters.

PUBLICITÉ

Habillée d’un cardigan J Crew, un short crème de chez Staud et des ballerines ‘Sling-back’ de Chanel, Meghan Markle a ensuite discuté avec les jeunes venus du monde entier pour ces Jeux. Une athlète australienne, Laura Reynell, 28 ans, a raconté son échange avec la duchesse de Sussex au « Daily Mail » : « Meghan trouvait cela marrant que je porte un bonnet. Elle m’a demandé si j’avais froid. J...


Lire la suite sur ParisMatch