Marchés français ouverture 8 h 42 min
  • Dow Jones

    35 028,65
    -339,82 (-0,96 %)
     
  • Nasdaq

    14 340,25
    -166,64 (-1,15 %)
     
  • Nikkei 225

    27 467,23
    -790,02 (-2,80 %)
     
  • EUR/USD

    1,1346
    +0,0015 (+0,14 %)
     
  • HANG SENG

    24 127,85
    +15,07 (+0,06 %)
     
  • BTC-EUR

    36 975,75
    -758,41 (-2,01 %)
     
  • CMC Crypto 200

    992,24
    -2,50 (-0,25 %)
     
  • S&P 500

    4 532,76
    -44,35 (-0,97 %)
     

Meeting de Zemmour à Villepinte: 62 interpellations et une enquête ouverte

·2 min de lecture
Capture d'écran de l'AFPTV montrant des militants de SOS Racisme frappés par des sympathisants d'Éric Zemmour, le 5 décembre 2021 à Villepinte  - Colin BERTIER, Aurelia MOUSSLY, Laura DIAB © 2019 AFP
Capture d'écran de l'AFPTV montrant des militants de SOS Racisme frappés par des sympathisants d'Éric Zemmour, le 5 décembre 2021 à Villepinte - Colin BERTIER, Aurelia MOUSSLY, Laura DIAB © 2019 AFP

62 interpellations et une enquête ouverte. C'est le bilan du premier grand meeting tenu par le polémiste fraîchement candidat Eric Zemmour, dimanche, au Parc des expositions de Villepinte (Seine-Saint-Denis). 62 personnes ont été interpellées hier selon les derniers chiffres de la préfecture de police de Paris, et une enquête a été ouverte par le Parquet et confiée à la sureté territoriale du 93.

La cinquantaine de gardes-à-vue a été motivée notamment pour "des troubles à l'ordre public, des attroupements non-autorisés, pour des ports d'armes par destination", comme des "bâtons ou des gants coqués", retrouvés sur place.

876450610001_6285418895001

Le meeting du candidat d'extrême droite a été émaillé par une série d'incidents. D'abord, des journalistes ont été pris à partie par un groupe de jeunes supporters d'Eric Zemmour, puis hués par une foule de plus en plus dense aux cris de "Tout le monde déteste Quotidien". La sécurité a dû intervenir précipitamment pour les mettre brièvement à l'abri.

Après une série d'interventions de soutiens à la tribune, le désormais candidat est arrivé vers 17h30 et a été empoigné par un individu. L'homme de 27 ans a aussitôt été exfiltré, indique l'équipe d'Eric Zemmour, et a été interpellé par la police. Sa garde à vue se poursuit toujours ce lundi matin.

Zemmour a porté plainte

Le déchaînement de violences est surtout survenu au début du discours du candidat. Une dizaine de militants de SOS Racisme a tenté un happening, dévoilant des vêtements pour dire "non au racisme". Ils ont reçu des coups et ont été visés par des jets de chaises, selon la vidéo diffusée par l'association antiraciste. Un membre de la sécurité a évoqué "quelques militants antifas" exfiltrés, leur reprochant d'avoir voulu semer le trouble.

Des plaintes vont être déposées "dans la journée" par les militants victimes des coups, a indiqué l’avocat Patrick Klugman au Parisien. L’avocat d’Éric Zemmour, maître Olivier Pardo, a également confirmé au journal que le candidat avait porté plainte contre X après l’empoignade lors de sa montée sur scène, "pour violences aggravées avec préméditations et guet-apens".

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles