La bourse ferme dans 1 h 51 min
  • CAC 40

    6 362,53
    +74,20 (+1,18 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 996,01
    +43,56 (+1,10 %)
     
  • Dow Jones

    34 201,66
    +180,21 (+0,53 %)
     
  • EUR/USD

    1,2139
    +0,0054 (+0,45 %)
     
  • Gold future

    1 837,70
    +13,70 (+0,75 %)
     
  • BTC-EUR

    41 870,68
    +51,41 (+0,12 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 408,26
    +49,70 (+3,66 %)
     
  • Pétrole WTI

    64,82
    +1,00 (+1,57 %)
     
  • DAX

    15 338,67
    +138,99 (+0,91 %)
     
  • FTSE 100

    7 021,62
    +58,29 (+0,84 %)
     
  • Nasdaq

    13 272,83
    +147,84 (+1,13 %)
     
  • S&P 500

    4 145,64
    +33,14 (+0,81 %)
     
  • Nikkei 225

    28 084,47
    +636,46 (+2,32 %)
     
  • HANG SENG

    28 027,57
    +308,90 (+1,11 %)
     
  • GBP/USD

    1,4094
    +0,0042 (+0,30 %)
     

Mediapro paiera-t-il ce qu’il doit encore à la Ligue de football ?

·1 min de lecture

Le cauchemar Mediapro n’est peut être pas fini pour la Ligue de football professionel (LFP). Le Catalan n’avait pu payer les droits télévisés de la Ligue 1 acquis en 2018. Mais, en décembre 2020, il avait promis de verser un dédit de 100 millions d’euros à la LFP, plus 20 millions d’euros de TVA. Ce paiement était étalé en trois tranches. Le premier versement (76,8 millions d’euros TTC) a été effectué en décembre. Le second (12 millions d’euros TTC), dû le 31 mars, a bien été réglé, selon l’Equipe. Reste une dernière tranche de 31,2 millions d’euros TTC à régler d’ici le 15 juin.

Reste à savoir si Mediapro aura de quoi honorer sa dernière échéance. “La trésorerie pourrait être épuisée en juin ou juillet”, craint l’agence Standard & Poor’s (S&P), qui, mardi 27 avril, a dégradé la note du Catalan de deux crans, à CCC-, juste au-dessus du défaut de paiement. Le 20 avril, son homologue Fitch avait déjà placé la note de sa dette sous surveillance avec perspectives négatives.

Selon S&P, la trésorerie s’élevait à seulement 110 millions d’euros à fin mars, ce qui ne permet pas de faire face à toutes les dépenses prévues dans les six prochains mois. D’abord, il y a les 31,2 millions d’euros à payer à la LFP d’ici le 15 juin. Ensuite, il faut rembourser 25 millions d’euros de dette bancaire d’ici fin juin. En outre, le fonds de roulement devrait absorber 40 à 50 millions d’euros. Surtout, les clauses de la dette bancaire imposent de garder en caisse au moins 60 millions d’euros, faute de (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Sony : bénéfice net annuel record pour 2020/2021, à près de 9 milliards d’euros
Dassault Systèmes : résultats supérieurs aux prévisions, la cible de bénéfice net par action réévaluée
Pour régler la succession, les héritiers de Samsung vont céder des toiles de maîtres
Lagardère : le projet de transformation "accueilli favorablement" par le conseil de surveillance
Tesla : la Gigafactory de Berlin n'ouvrira finalement pas en juillet