Marchés français ouverture 2 h 53 min
  • Dow Jones

    34 077,63
    -123,04 (-0,36 %)
     
  • Nasdaq

    13 914,77
    -137,58 (-0,98 %)
     
  • Nikkei 225

    29 123,37
    -562,00 (-1,89 %)
     
  • EUR/USD

    1,2070
    +0,0029 (+0,24 %)
     
  • HANG SENG

    29 106,36
    +0,21 (+0,00 %)
     
  • BTC-EUR

    45 393,22
    -2 035,09 (-4,29 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 229,62
    -69,33 (-5,34 %)
     
  • S&P 500

    4 163,26
    -22,21 (-0,53 %)
     

Medetia: lutte contre les ciliopathies génétiques graves

·1 min de lecture

Medetia propose de nouveaux composés thérapeutiques pour le traitement des ciliopathies, en partenariat avec l’Institut Imagine. Cette start-up fait partie de la sélection "100 start-up où investir en 2021” de Challenges.

Capitaux recherchés: 5 millions d’euros

Récupérer des cellules spécifiques dans l’urine des patients, les mettre en culture et restaurer ainsi les fonctions déficientes de certaines pathologies comme la cécité progressive de l’enfant ou la néphronophtise, une maladie rénale rare. Jean-Philippe Annereau (51 ans, polytechnicien) et Luis Briseno-Roa (45 ans, normalien passé par Cambridge), tous deux passés chez la biotech américaine Alexion, ont décidé de voler de leurs propres ailes en fondant en janvier 2019 Medetia sur les promesses de cette molécule, la MDT-110, à fort potentiel. Les deux fondateurs ont noué un partenariat avec l’institut de recherche Imagine, à la pointe des maladies génétiques, qui rassemble l’APHP et l’Inserm et rattaché à l’hôpital Necker. "Nous voulons en découdre avec les maladies rares mais nous avançons en terrain inconnu, clame Jean-Philippe Annereau. L’objectif est d’avoir les moyens de pouvoir franchir le stade pré-clinique et d’avancer vers une commercialisation". La start-up, qui s’appuie sur un laboratoire dernier cri hérité d’Alexion, vise un essai clinique au cours du premier semestre 2023.

Contact: jean-philippe.annereau@medetia.com

Retrouvez cet article sur challenges.fr

A lire aussi