La bourse est fermée

Mays Mouissi : « Certains pays africains s’en sortiront mieux que d’autres face au COVID-19 »

latribune.fr

La Tribune Afrique - La crise du COVID-19 impactera négativement les économies africaines, notamment celles dépendantes du pétrole. La Commission économique pour l'Afrique prévoit une décélération de la croissance régionale à 1,8%. Quelle analyse faite-vous de la situation, d'autant que certaines de nos économies commençaient à peine à sortir la tête de l'eau ?

Mays Mouissi - La crise sanitaire engendrée par le COVID-19 a débouché sur une crise économique majeure à l'échelle planétaire. Les économies africaines n'étant pas homogènes, on peut penser que l'impact de cette crise sera différent d'un pays à l'autre avec cependant un point commun : le caractère récessif de la crise sur l'économie des différents pays du continent. En effet, outre la chute des prix du pétrole de plus de 50% par rapport à janvier et la baisse des prix d'autres matières premières, la crise a fortement ralenti le commerce international, les déplacements des personnes et par conséquent réduit considérablement les ressources générées au bénéfice de nombreux pays africains.

Plus longue sera la crise, plus grands seront les déséquilibres macroéconomiques et encore plus grand sera le nombre d'emplois menacés. C'est pourquoi en parallèle de la riposte sanitaire, il est urgent que les Etats viennent en soutien aux entreprises pour assurer leur pérennité et leur permettre de traverser la crise en préservant autant d'emplois que possible. Il faudra certainement rechercher ces mécanismes de soutien dans les politiques budgétaire et monétaire en s'exonérant parfois ponctuellement de règles de convergence à l'instar de ce que l'on observe au sein de la zone euro pour les pays africains appartenant à un espace monétaire commun. Enfin, il faudra faire jouer pleinement la politique sociale des Etats pour être aux côtés des populations.

« Le COVID-19 doit attirer l'attention des gouvernants sur le modèle économique des pays

(...) Lire la suite sur La Tribune.fr


Coronavirus : ces pays africains au bord du gouffre financier
Covid-19 : un « Plan Marshall sanitaire » pour une action coordonnée en Afrique
COVID-19 : la santé physique et « sociale » des RH, l’autre défi économique en Afrique
Ali Issaoui, ministre libyen de l'Economie : «Nous sommes dans une situation d'urgence»