Publicité
Marchés français ouverture 7 h 21 min
  • Dow Jones

    40 415,44
    +127,91 (+0,32 %)
     
  • Nasdaq

    18 007,57
    +280,63 (+1,58 %)
     
  • Nikkei 225

    39 599,00
    -464,79 (-1,16 %)
     
  • EUR/USD

    1,0893
    0,0000 (-0,00 %)
     
  • HANG SENG

    17 635,88
    +218,20 (+1,25 %)
     
  • Bitcoin EUR

    61 903,13
    -555,25 (-0,89 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 383,68
    -21,65 (-1,54 %)
     
  • S&P 500

    5 564,41
    +59,41 (+1,08 %)
     

Max Polyakov et Noosphere libérés par les États-Unis des restrictions imposées avant l'invasion russe de l'Ukraine

Le gouvernement avait forcé le fondateur de Noosphere à vendre sa participation dans Firefly Aerospace.

WASHINGTON, 10 juillet 2024 /PRNewswire/ -- Noosphere Venture Partners a annoncé aujourd'hui que le gouvernement américain a libéré le Dr Max Polyakov et ses sociétés apparentées de toutes les conditions qui leur avaient été imposées à la veille de l'invasion russe de l'Ukraine.

Au début de l'année 2022, le Comité sur les investissements étrangers aux États-Unis, ainsi que le ministère américain de l'armée de l'air, ont exigé de Noosphere et de Polyakov qu'ils cèdent l'intégralité de leur participation dans Firefly Aerospace : fabricant de fusées basé au Texas, dans lequel Polyakov a investi plus de 200 millions de dollars et qu'il a transformé en une entreprise évaluée à plus d'un milliard de dollars.

À l'époque, le gouvernement a décidé que la propriété de Firefly par Noosphere constituait une potentielle menace pour la sécurité nationale. Polyakov a fermement contesté le fait que lui-même ou ses entreprises représentaient une quelconque menace pour la sécurité nationale des États-Unis, mais il s'est conformé à l'ordre de cession afin d'éliminer les préoccupations du gouvernement et de préserver Firefly.

PUBLICITÉ

Dans une lettre adressée à Noosphere le 31 mai 2024, le département du Trésor américain a confirmé que l'entreprise et Polyakov étaient libérés de toutes les conditions et obligations imposées par le gouvernement à l'adresse  le 28 février 2022. Le département américain de l'armée de l'air l'a fait savoir le 8 avril 2022.

Ces autorisations du gouvernement américain permettent désormais à Noosphere et Polyakov d'investir à nouveau  dans l'industrie spatiale et de défense américaine, sous réserve, le cas échéant, des approbations gouvernementales habituelles. M. Polyakov a publiquement fait part de son objectif de développer des partenariats plus solides entre l'Ukraine et les États-Unis dans le domaine de la technologie, du matériel et des talents spatiaux, le succès de Firefly Alpha en étant un excellent exemple.

Cision
Cision

View original content:https://www.prnewswire.com/news-releases/max-polyakov-et-noosphere-liberes-par-les-etats-unis-des-restrictions-imposees-avant-linvasion-russe-de-lukraine-302192651.html