La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 169,41
    +3,69 (+0,06 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 978,84
    +1,01 (+0,03 %)
     
  • Dow Jones

    33 800,60
    +297,03 (+0,89 %)
     
  • EUR/USD

    1,1905
    -0,0016 (-0,13 %)
     
  • Gold future

    1 744,10
    -14,10 (-0,80 %)
     
  • BTC-EUR

    50 205,97
    -954,35 (-1,87 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 235,89
    +8,34 (+0,68 %)
     
  • Pétrole WTI

    59,34
    -0,26 (-0,44 %)
     
  • DAX

    15 234,16
    +31,48 (+0,21 %)
     
  • FTSE 100

    6 915,75
    -26,47 (-0,38 %)
     
  • Nasdaq

    13 900,19
    +70,88 (+0,51 %)
     
  • S&P 500

    4 128,80
    +31,63 (+0,77 %)
     
  • Nikkei 225

    29 768,06
    +59,08 (+0,20 %)
     
  • HANG SENG

    28 698,80
    -309,27 (-1,07 %)
     
  • GBP/USD

    1,3707
    -0,0028 (-0,20 %)
     

Maurel & Prom : Résultats annuels 2020

·22 min de lecture

Regulatory News:

Maurel & Prom (Paris:MAU):

  • Forte résilience opérationnelle et financière dans un contexte économique difficile ; retour à un résultat net positif au second semestre 2020

    • Chiffre d’affaires de 330 M$, en forte baisse (35%) en raison notamment de la baisse du prix de vente moyen de l’huile de 40% par rapport à 2019 à 40,1 $/b et des réductions de production consécutives aux quotas de l’OPEP au Gabon

    • Amortissement de la baisse de la production et de la chute des cours du brut grâce à la mise en place rapide du plan d’adaptation à partir de mars 2020 : flux de trésorerie disponible positif à 16 M$

    • Résultat net fortement négatif sur l’exercice 2020 après prise en compte des dépréciations d’actifs du premier semestre, mais positif sur le second semestre grâce aux initiatives de réductions de coûts et à la moindre charge d’amortissements

  • Structure de capital robuste et liquidité maintenue

    • Remboursement de 77 M$ de dette en 2020, avec un endettement net de 455 M$ au 31 décembre 2020, en baisse de 14 M$ par rapport à fin 2019

    • Position de trésorerie de 168 M$ au 31 décembre 2020, et 100 M$ disponibles grâce à la tranche non tirée du Prêt d’Actionnaire

    • Echéances de dette en 2021 : 88 M$

  • Pérennisation des efforts entrepris et préparation de la reprise du développement

    • Maintien de la discipline financière et des initiatives de réductions des coûts entreprises en 2020 : point d’équilibre cash disponible avant service de la dette (« breakeven cash ») abaissé sous les 30 $/b

    • Reprise des forages de développement au Gabon prévue pour l’été 2021

Conférence audio pour analystes et investisseurs

M&P tiendra ce jour à 9h30 une conférence analystes/investisseurs via un audio webcast en français et en anglais qui sera suivie d’une séance de questions/réponses.

Pour participer au webcast en direct ou en différé, cliquez sur le lien suivant :

https://www.maureletprom.fr/fr/article/audio-webcast-resultats-annuels-2020

Principaux agrégats financiers

en M$

2020

2019

Variation

Compte de résultat

Chiffre d’affaires

330

504

-35%

Dépenses d’exploitation et d’administration

-164

-180

Redevances et taxes liées à l’activité

-50

-80

Variation de position de sur/sous-enlèvement

-27

34

Autre

6

9

Excédent brut d’exploitation

95

286

-67%

Dotations amortissements et provisions et dépréciation des actifs en production

-592

-163

Charges d’exploration

-31

-48

Autre

-6

-4

Résultat opérationnel

-534

70

N/A

Charges financières nettes

-11

-31

Impôts sur les résultats

-29

-62

Quote-part des sociétés mises en équivalence

-18

59

Résultat net

-592

35

N/A

Dont résultat net courant1

-54

19

N/A

Flux de trésorerie

Flux avant impôts

91

298

Impôts sur les résultats payés

-35

-35

Flux généré par les opérations avant variation du B.F.R.

56

263

-79%

Variation du besoin en fonds de roulement

53

-102

Flux généré par les opérations

109

162

-33%

Investissements de développement

-46

-104

Investissements d’exploration

-47

-43

Acquisitions d’actifs

-35

Flux de trésorerie disponible

16

-21

N/A

Charge nette de la dette

-95

-24

Dividendes reçus

12

12

Dividendes distribués

-9

Autre

5

-7

Variation de trésorerie

-63

-49

N/A

Solde de trésorerie début de période

231

280

Solde de trésorerie fin de période

168

231

Le Conseil d’Administration du Groupe Maurel & Prom (« M&P », « le Groupe »), réuni le 9 mars 2021, sous la présidence de Monsieur John Anis, a arrêté les comptes au 31 décembre 2020.

Olivier de Langavant, Directeur Général de M&P, a déclaré : « Dans un contexte économique très compliqué, Maurel & Prom a su s’adapter sans délai et mettre en place les mesures adéquates pour préserver sa trésorerie. Nous sommes parvenus à générer un flux de trésorerie disponible positif et à diminuer l’endettement net du Groupe sur l’exercice 2020, ce qui démontre la robustesse de notre modèle économique et la résilience de nos actifs. Nous notons l’embellie relative des marchés pétroliers au premier trimestre 2021, mais ne relâchons pas pour autant nos efforts et restons déterminés à poursuivre notre dynamique de discipline financière tout en préparant le retour des investissements de développement. »

Situation financière

  • Commentaires sur l’exercice 2020

Le chiffre d’affaires du Groupe s’établit à 330 M$, en baisse de 35% par rapport à 2019. Cette baisse résulte de la forte chute des cours du pétrole liée à la pandémie de COVID-19 et de l'application de quotas de réduction de la production mis en place par l'OPEP, organisation à laquelle appartient le Gabon depuis mars 2020. Le prix de vente moyen de l’huile est en baisse de 40%, à 40,1 $/b contre 67,2 $/b en 2019.

La mise en place rapide du plan d’adaptation à partir de mars 2020 a permis de réduire significativement les dépenses d’exploitation et d’administration du Groupe. Celles-ci s’élèvent à 164 M$ en 2020, contre 180 M$ en 2019. Il convient néanmoins de noter le changement de périmètre, car l’exercice 2019 n’incluait les activités en Angola qu’à partir d’août. Hors actifs non-opérés, la baisse des dépenses d’exploitation et d’administration s’élève à 38 M$, soit une réduction de 23% par rapport à 2019.

L’excédent brut d’exploitation (EBITDA) s’établit à 95 M$, en baisse de 67% par rapport à l’exercice précédent (286 M$). Les dotations aux amortissements et provisions sont en baisse significative en raison notamment des dépréciations d’actifs enregistrées au cours du S1 2020, et s’élèvent à 114 M$ en 2020 contre 163 M$ pour l’année précédente. Le résultat opérationnel courant s’établit quant à lui à -19 M$, contre 123 M$ en 2019.

Un total de 514 M$ de charges non-courantes a été enregistré pour l’exercice, incluant en particulier :

  • Une dépréciation de 477 M$ (nette des effets d'impôts différés) des actifs de production gabonais, français et angolais, et des appareils de forage ;

  • 31 M$ de dépenses d’exploration relatives à la finalisation des opérations de forage débutées en 2019 sur le permis de Kari ainsi qu'une campagne d'acquisition de données sismiques en Sicile ;

  • 3 M$ de charges relatives à des indemnités de fin de contrats.

Les charges financières nettes figurant dans le compte de résultat s’élèvent à 11 M$ pour 2020, en baisse significative par rapport à 2019 (31 M$) en raison de taux d’intérêts plus faibles sur la période et d’un effet de change dans la réévaluation de créances au Gabon.

La quote-part de résultat de M&P provenant des sociétés mises en équivalence est de -18 M$, en raison notamment du résultat net négatif de 17 M$ enregistré au titre de la participation de 20,46% dans Seplat.

En conséquence, le résultat net pour l’exercice 2020 s’élève à -592 M$. Le résultat net courant (hors charges exceptionnelles) est quant à lui de -54 M$. Il est à noter que le résultat net courant du second semestre 2020 est positif (7 M$), et ce grâce à la fois aux mesures de réductions des coûts engagées dans le cadre du plan d’adaptation de mars 2020 et à la moindre charge d’amortissements consécutive aux dépréciations d’actifs enregistrées au premier semestre.

Réconciliation des éléments courants et non-récurrents pour l’exercice 2020

en M$

Eléments courants

Eléments

non-récurrents

Total

Chiffre d'affaires

330

330

Produits & charges d’exploitation

-235

-235

Excédent brut d'exploitation

95

95

Dotations amortissements et provisions et dépréciation des actifs en production

-114

-477

-592

Charges d’exploration

-31

-31

Autre

-6

-6

Résultat opérationnel

-19

-514

-534

Charges financières nettes

-11

-11

Impôts sur les résultats

-29

-29

Quote-part des sociétés mises en équivalence

6

-23

-18

Résultat net

-54

-537

-592

Le flux de trésorerie généré par les opérations avant variation du fonds de roulement est de 56 M$ (contre 263 M$ en 2019). Après prise en compte de la variation du fonds de roulement (impact positif de 53 M$), le flux généré par les opérations a atteint 109 M$.

Les investissements de développement ont significativement baissé par rapport à l’année précédente en raison de la suspension des forages de développement au Gabon, et s’établissent à 46 M$ pour 2020. Les investissements d’exploration ont atteint 47 M$, principalement pour le forage du puits Kama-1.

Grâce à la mise en place rapide de son plan d’adaptation, le Groupe affiche pour l’exercice 2020 un flux de trésorerie disponible positif, lequel s’élève à 16 M$.

Du point de vue des flux de financement, la charge de la dette s’élève à 95 M$, dont 77 M$ de remboursement de dette (75 M$ de dette bancaire et 2 M$ de dette actionnariale) et 18 M$ de coût de la dette. En outre, M&P a reçu de Seplat – société dans laquelle elle détient une participation de 20,46% – le même montant de dividendes qu’en 2019, à savoir 12 M$.

Au 31 décembre 2020, M&P affiche une position de trésorerie de 168 M$, en baisse de 63 M$ par rapport à la clôture précédente. La dette au 31 décembre 2020 s’élève à 623 M$ (valeur nominale), soit un endettement net de 455 M$ (contre 469 M$ au 31 décembre 2019).

  • Remboursement de la dette

En mars 2020, M&P a annoncé la signature de deux avenants au remboursement de ses deux facilités d’emprunt, à savoir l’emprunt à terme de 600 M$ auprès d’un syndicat de banques (le « Prêt à Terme ») et l’emprunt de 200 M$ (dont 100 M$ tirés et 100 M$ non tirés) auprès de l’actionnaire majoritaire de M&P, PT Pertamina International Eksplorasi Dan Produksi (« PIEP ») (le « Prêt d’Actionnaire »).

Selon les dispositions de ces avenants, les échéances des deux prêts ont été réduites en 2020 et 2021, permettant à M&P de maintenir une liquidité suffisante et de mieux adapter les remboursements de dette à la génération de cash-flow. L’avenant au Prêt d’Actionnaire témoigne également du soutien continu qu’apporte PIEP à M&P, dans la mesure où une partie importante de son remboursement a maintenant été reportée à 2024, au-delà de l’échéance finale du Prêt à Terme.

Au cours de l’exercice 2020, M&P a donc procédé au remboursement de 77 M$ de dette, dont 75 M$ de Prêt à Terme (525 M$ restants au 31 décembre 2020) et 2 M$ de Prêt d’Actionnaire (98 M$ tirés au 31 décembre 2020). Le montant des remboursements prévus pour l’exercice 2021 s’élève à 88 M$.

  • Projections opérationnelles et financières pour 2021

En 2021, le Groupe prévoit une production en part M&P de 26 400 bep/j, dont :

  • 16 800 b/j au Gabon (équivalents à 21 000 b/j de production brute à Ezanga)

  • 34 Mpc/j en Tanzanie (équivalents à 70 Mpc/j de production brute à Mnazi Bay)

  • 4 000 b/j en Angola (équivalent à 20 000 b/j de production brute sur le Bloc 3/05)

Au Gabon, le chiffre annoncé prend en compte le maintien des quotas OPEP (production brute sur le permis d’Ezanga limitée à 19 000 b/j) jusqu’à l’été, suivi d’un retour des forages de développement sur la base d’un maintien des prix du brut au-dessus de 45 $/b.

Avec ces hypothèses de production, les prévisions de flux de trésorerie généré par les opérations2 pour l’année 2021 en fonction des différentes hypothèses de cours du Brent sont les suivantes :

  • A 50 $/b : 175 M$

  • A 60 $/b : 225 M$

  • A 70 $/b : 275 M$

Autres sorties de trésorerie significatives budgétées pour l’exercice :

  • Investissements de développement : 90 M$

    • 50 M$ au Gabon, sur la base d’un retour des activités de forage à l’été 2021

    • 20 M$ en Angola (non-opéré), notamment pour une campagne de workovers

  • Financement : 105 M$

    • 88 M$ de remboursement de la dette

    • 17 M$ de charge nette de la dette

Les prévisions internes de M&P pour les douze prochains mois montrent que le Groupe sera en capacité de maintenir son activité et une liquidité suffisante. En complément de sa trésorerie disponible (168 M$ au 31 décembre 2020), et dans l’hypothèse d’un environnement de prix moins soutenu, M&P a en outre accès si nécessaire à 100 M$ de liquidité immédiate via la portion non tirée de son Prêt d’Actionnaire.

Activité en 2020

  • Impact de l’épidémie de COVID-19 sur les activités de M&P

M&P prend toutes les mesures nécessaires pour assurer la continuité de ses activités, en se conformant pleinement aux recommandations des autorités sanitaires compétentes. Le télétravail est privilégié autant que possible, et des mesures strictes de protection ont été mises en place dans les bureaux quand le télétravail n’est pas possible. Ces initiatives comprennent des contrôles à l’entrée, des mesures de distanciation sociale, et des pratiques renforcées d’hygiène et de désinfection.

Sur les sites d’exploitation, des mesures allant au-delà des recommandations ont été mises en œuvre pour garantir la continuité des opérations, laquelle n’a pas été remise en cause depuis le début de l’épidémie.

  • Performance en matière d’environnement, santé, sécurité, sûreté (EHS-S)

Le taux de fréquence des accidents avec arrêt (« LTIF ») s’est établi en 2020 à 1,83 contre 0,45 en 2019. Le taux de fréquence des accidents enregistrables (« TRIR ») a quant à lui diminué, passant à 2,56 contre 2,70 en 2019. Au 1er mars 2021 et sur douze mois glissants, ces indicateurs sont redescendus à 0,83 et 1,67 respectivement, comme indiqué dans le graphique ci-dessous.

  • Production et chiffre d’affaires

T1

2020

T2

2020

T3

2020

T4

2020

12 mois

2020

12 mois

2019

Var. 2020 vs. 2019

Production en part M&P

Gabon (huile)

b/j

19 594

16 675

16 245

15 096

16 896

19 828

-15%

Angola (huile)

b/j

4 213

4 003

3 793

3 725

3 933

1 879¹

109%

Tanzanie (gaz)

Mpc/j

30,7

25,4

33,1

36,7

31,5

33,8

-7%

Total

bep/j

28 916

24 919

25 549

24 937

26 076

27 340

-5%

Prix de vente moyen

Huile

$/b

56,5

23,0

46,6

45,0

40,1

67,2

-40%

Gaz

$/BTU

3,32

3,33

3,31

3,31

3,32

3,26

2%

Chiffre d’affaires

Gabon

M$

83

37

65

57

242

454

-47%

Angola

M$

13

7

10

10

40

31

30%

Tanzanie

M$

8

9

11

16

43

34

26%

Production valorisée

M$

103

52

85

83

324

519

-37%

Activités de forage

M$

5

1

0

0

6

12

Marketing d'huile tierces parties

M$

0

0

0

0

0

7

Retraitement des décalages d'enlèvements et réévaluation des stocks

M$

-28

8

-15

34

-1

-34

Chiffre d'affaires consolidé

M$

80

62

70

117

330

504

-35%

¹ 4 484 b/j en part M&P sur la période de détention de l’actif (du 1er août au 31 décembre 2019)

La production du Groupe en part M&P au cours de l’année de 2020 s’établit à 26 076 bep/j, en baisse de 5% par rapport à 2019 (27 340 bep/j). Cette baisse résulte principalement des réductions de production sur le permis d’Ezanga au Gabon (16 896 b/j en part M&P en 2020 contre 19 828 b/j en 2019) dans le cadre de la mise en œuvre des quotas instaurés par l’OPEP.

Le prix de vente moyen de l’huile s’établit à 40,1 $/b contre 67,2 $/b en 2019, en recul de 40%.

La production valorisée du Groupe (revenus des activités de production, hors décalages d’enlèvement) s’établit à 324 M$, en baisse de 37% par rapport à 2019. Le retraitement des décalages d'enlèvement net de la réévaluation de la valeur des stocks a eu un effet globalement neutre, résultant en un ajustement à la baisse de 1 M$. Après intégration des 6 M$ résultant des activités de la filiale de forage (Caroil), le chiffre d’affaires consolidé annuel du Groupe s’élève donc à 330 M$.

  • Activités de production

Au Gabon, la production d’huile en part M&P (80%) sur le permis d’Ezanga s’élève à 16 896 b/j (21 120 b/j à 100%) en 2020, en baisse de 15% par rapport à 2019. La baisse des prix du brut et les réductions de production dans le cadre des quotas de l’OPEP ont amené M&P à limiter sa production sur le permis d’Ezanga (production brute toujours limitée à 19 000 b/j au premier trimestre 2021).

La production de gaz en part M&P (48,06%) sur le permis de Mnazi Bay en Tanzanie s’établit à 31,5 Mpc/j (65,5 Mpc/j à 100%) pour 2020, en légère baisse de 7% par rapport à 2019. Au niveau du chiffre d’affaires, ce recul des ventes a été compensé par l’allocation de droits complémentaires à M&P. Ces droits correspondent à la recharge de l’impôt sur les sociétés au partenaire TPDC, conformément aux dispositions du contrat de partage de production. En conséquence, le chiffre d’affaires de M&P en Tanzanie est en hausse de 26% à 43 M$ contre 34 M$ en 2019.

En Angola, la production en part M&P (20%) du Bloc 3/05 en 2020 s’élève 3 933 b/j (19 663 b/j à 100%). Malgré la baisse des cours du brut, la production valorisée a augmenté de 30% (40 M$ contre 31 M$ en 2019) en raison de l’intégration de l’actif sur l’intégralité de la période (contre seulement cinq mois en 2019).

  • Activités d’exploration et d’appréciation

En raison de l’épidémie de COVID-19 et du contexte économique qui en a résulté, les activités d’exploration du Groupe ont été réduites dans le cadre du plan d’adaptation et de réduction des coûts initié dès mars 2020. Celles-ci se sont essentiellement limitées à la finalisation des opérations débutées en 2019, à savoir le forage du puits Kama-1 sur le permis de Kari au Gabon et l’acquisition d’une campagne de données sismiques en Sicile.

Le puits d’exploration Kama-1 dans le sud du Gabon a rencontré plusieurs séries d’indices d’huile, et un échantillon d’huile a été prélevé. Néanmoins, la médiocre qualité des réservoirs traversés n’a pas permis d’envisager un test commercial. Ce puits a également permis l’acquisition de données permettant d’affiner la compréhension du système pétrolier de la région.

Par ailleurs, un test de production de long terme a débuté fin septembre 2020 sur le permis de Mios en France. La production s’avère significativement plus modeste qu’attendue, s’étant stabilisée à environ 50 b/j pour les deux puits CDN-1 et CDN-2 à fin 2020.

  • Activités de service de forage

Les activités de forage de Caroil (filiale à 100% du Groupe) ont été très fortement affectées par la forte réduction des investissements de ses clients. A la suite de la suspension des forages de développement par Maurel & Prom sur le permis d’Ezanga en mars et de la décision d’Assala de mettre fin à sa campagne de forage conduite par Caroil au premier trimestre 2020, l’ensemble des équipes opérationnelles de Caroil ont été démobilisées et les appareils de forage C3, C7 et C16 ont été entreposés au Gabon.

Les fonctions managériales de Caroil ont été rapatriées en France, en prévision du redémarrage de l’activité prévu courant 2021.

  • Faits marquants de l’exercice

Les marchés pétroliers ont été fortement perturbés au cours de l’année 2020 en raison du ralentissement de l’activité économique occasionné par l’épidémie de COVID-19. Les cours du pétrole brut ont lourdement chuté au cours du premier semestre, le Brent reculant même sous les 20 $/b en avril 2020, avant de se stabiliser progressivement entre 40 et 45 $/b au cours du second semestre.

En réaction immédiate à cette chute des cours, M&P a conçu et déployé dès le mois de mars 2020 un plan d’adaptation et de réduction des coûts visant à préserver la trésorerie du Groupe avec les objectifs suivants :

  • Sur les actifs opérés, une réduction des dépenses d’exploitation de plus de 20% et des dépenses d’administration de plus de 15% (soit 25 à 30 M$ d’économie en année pleine) ; et

  • Plus de 60% de réduction sur les investissements de développement prévus au budget 2020 (réduits de 130 M$ à 50 M$).

Ces objectifs ont été atteints sur l’année, avec une baisse des dépenses d’exploitation et d’administration de 38 M$ sur les actifs opérés, soit une réduction de 23% par rapport à 2019. Les investissements de développement se sont quant à eux élevés à 47 M$ pour l’année. Grâce à ce plan, le Groupe a réussi à maintenir un flux de trésorerie disponible positif de 16 M$ pour l’exercice 2020.

En raison de l’environnement de prix dégradé et à l’occasion des tests de dépréciation des actifs en production et en développement réalisés lors de la clôture des résultats semestriels en juin 2020, le Groupe a enregistré une charge non-récurrente de dépréciation d’un montant de 477 M$ concernant principalement ses actifs gabonais et angolais.

Les initiatives de réduction des coûts ainsi que les dépréciations d’actifs enregistrées au cours du premier semestre 2020 ont significativement abaissé le point d’équilibre du Groupe en terme de résultat net. Début 2021, ce dernier est désormais inférieur à 45 $/b (hors éléments exceptionnels et quote-part de résultat de Seplat). De même, le point d’équilibre cash est quant à lui inférieur à 30 $/b avant service de la dette.

Du point de vue financier, la dette de 43 M$ de la Gabon Oil Company (GOC) liée à son entrée sur le permis d’Ezanga en 2019 et correspondant à la somme due à M&P au titre du portage des coûts antérieurs à 2018 a désormais été validée lors d’une procédure d’expertise auprès de la CCI. Ces 43 M$, qui ne sont pas inclus dans la position de trésorerie de 168 M$ au 31 décembre 2020, font au premier trimestre 2021 l’objet de procédures pour obtenir leur libération.

Au Venezuela, en raison des sanctions internationales contre PDVSA, les activités menées localement par le Groupe se limitent strictement à celles relatives à la sécurité du personnel et des actifs ainsi qu’à la protection de l’environnement. Par conséquent, aucune contribution au résultat ne figure dans les comptes de M&P, et ce bien que l’actif soit toujours en production (production à 100% de 8 581 b/j en 2020, soit 3 432 b/j théoriques pour les 40% consolidés par le Groupe) et conserve son potentiel de développement. Il convient également de noter que l’entreprise mixte Petroregional del Lago, dans laquelle le Groupe détient une participation consolidée de 40%, a obtenu en décembre 2020 une extension de 15 ans de sa licence, prolongeant ainsi ses droits sur le champ d’Urdaneta West de 2026 à 2041.

Les comptes consolidés au 31 décembre 2020, arrêtés par le Conseil d’Administration du 9 mars 2021, sont disponibles sur le site internet de la Société (www.maureletprom.fr). Les procédures d’audit sur les comptes consolidés ont été effectuées. Le rapport de certification sera émis courant avril 2021 après finalisation du rapport annuel.

Français

Anglais

pieds cubes

pc

cf

cubic feet

millions de pieds cubes par jour

Mpc/j

mmcfd

million cubic feet per day

milliards de pieds cubes

Gpc

bcf

billion cubic feet

baril

B

bbl

barrel

barils d’huile par jour

b/j

bopd

barrels of oil per day

millions de barils

Mb

mmbbls

million barrels

barils équivalent pétrole

bep

boe

barrels of oil equivalent

barils équivalent pétrole par jour

bep/j

boepd

barrels of oil equivalent per day

millions de barils équivalent pétrole

Mbep

mmboe

million barrels of oil equivalent

Plus d’informations : www.maureletprom.fr

Ce document peut contenir des prévisions concernant la situation financière, les résultats, les activités et la stratégie industrielle de Maurel & Prom. Par leur nature même, les prévisions comportent des risques et des incertitudes dans la mesure où elles se fondent sur des évènements ou des circonstances dont la réalisation future n’est pas certaine. Ces prévisions sont effectuées sur la base d’hypothèses que nous considérons comme raisonnables, mais qui pourraient néanmoins s’avérer inexactes et qui sont tributaires de certains facteurs de risques tels que les variations du cours du brut, les variations des taux de change, les incertitudes liées à l’évaluation de nos réserves de pétrole, les taux effectifs de production de pétrole ainsi que les coûts associés, les problèmes opérationnels, la stabilité politique, les réformes législatives et réglementaires ou encore les guerres, actes de terrorisme ou sabotages.

Maurel & Prom est cotée sur Euronext Paris
CAC All-Tradable – CAC Small – CAC Mid & Small – Eligible PEA-PME and SRD
Isin FR0000051070 / Bloomberg MAU.FP / Reuters MAUP.PA

1 Réconciliation du résultat net courant disponible en page 4
2 Inclut les 43 M$ versés par la GOC et actuellement sous compte-séquestre (procédures en cours au T1 2021 pour obtenir leur libération)

Consultez la version source sur businesswire.com : https://www.businesswire.com/news/home/20210309006059/fr/

Contacts

Maurel & Prom
Relations presse, actionnaires et investisseurs
Tél. : +33 (0)1 53 83 16 45
ir@maureletprom.fr

NewCap
Communication financière et relations investisseurs / Relations Media
Louis-Victor Delouvrier / Nicolas Merigeau
Tél. : +33 (0)1 44 71 98 53 / +33 (0)1 44 71 94 98
maureletprom@newcap.eu