MAUNA KEA TECHNOLOGIES : accord de partenariat stratégique avec l'université d'Edimbourg

COURS LIÉS

SymboleCoursVariation
AZN.L3 758,50+35,50
SAN.PA74,770,75


(AOF) - Mauna Kea Technologie, leader dans le domaine de la biopsie optique, a conclu un accord de recherche dans le cadre d'une collaboration avec l'Edinburgh BioQuarter et l'Université d'Edimbourg, en vue de développer un dispositif innovant d'imagerie moléculaire, à utiliser en association avec le Cellvizio. La combinaison de ces deux technologies pourrait révolutionner la prise en charge des patients atteints d'une maladie pulmonaire, a souligné le fabricant français de dispositifs médicaux.


® L'association de fonctions d'imagerie moléculaire à celle de la biopsie optique du Cellvizio est un développement qui s'inscrit parfaitement dans notre feuille de route à long terme. Lors du dernier Congrès mondial sur l'imagerie moléculaire, Mauna Kea Technologies a officiellement lancé le Cellvizio Dual Band pour une utilisation dans l'imagerie préclinique, l'innovation ayant depuis rencontré un grand intérêt de la part des chercheurs. Nos collaborations avec BioQuarter de l'Université d'Edimbourg et l'Université d'Utah démontrent à nouveau notre engagement à demeurer pionniers en termes d'innovation sur le marché de la biopsie optique ¯, a déclaré Sacha Loiseau, fondateur et directeur général de Mauna Kea Technologies.


AOF - EN SAVOIR PLUS


LE SECTEUR DE LA VALEUR

Pharmacie - Santé
Les acquisitions se multiplient dans le secteur. Après des mois de négociations, GSK a annoncé le rachat de Human Genome Sciences, la biotech américaine, pour 3 milliards de dollars (3,6 milliards dette incluse). Cette opération devrait avoir un impact positif sur le bénéfice courant du groupe britannique à partir de l'an prochain. Elle lui donne surtout la totalité des droits sur le Benlysta, médicament contre une maladie de peau, et sur deux autres traitements en cours de développement contre le diabète et les affections cardiaques. La reprise de Human Genome Sciences fait suite à une série d'acquisitions lancée par des grands laboratoires, dont la plupart sont affectés par la perte des brevets protégeant leurs médicaments vedettes. Bristol-Myers Squibb (BMS) vient d'acquérir le spécialiste des traitements du diabète Amylin, en partageant le prix d'achat, 7 milliards de dollars, avec AstraZeneca (London: AZN.L - actualité) . En 2011, Sanofi (Paris: FR0000120578 - actualité) avait acquis Genzyme (NasdaqGS: GENZ - actualité) pour près de 20 milliards de dollars.