La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 727,52
    +42,31 (+0,63 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 182,91
    +33,85 (+0,82 %)
     
  • Dow Jones

    35 294,76
    +382,20 (+1,09 %)
     
  • EUR/USD

    1,1606
    +0,0005 (+0,05 %)
     
  • Gold future

    1 768,10
    -29,80 (-1,66 %)
     
  • BTC-EUR

    53 020,64
    +3 147,37 (+6,31 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 464,06
    +57,32 (+4,07 %)
     
  • Pétrole WTI

    82,66
    +1,35 (+1,66 %)
     
  • DAX

    15 587,36
    +124,64 (+0,81 %)
     
  • FTSE 100

    7 234,03
    +26,32 (+0,37 %)
     
  • Nasdaq

    14 897,34
    +73,91 (+0,50 %)
     
  • S&P 500

    4 471,37
    +33,11 (+0,75 %)
     
  • Nikkei 225

    29 068,63
    +517,70 (+1,81 %)
     
  • HANG SENG

    25 330,96
    +368,37 (+1,48 %)
     
  • GBP/USD

    1,3751
    +0,0074 (+0,54 %)
     

Matthieu Stefani dévoile les coulisses du podcast "Génération Do It Yourself"

·2 min de lecture

Matthieu Stefani, cofondateur en 2013 d’une agence de conseil et marketing digital, est devenu une figure de l’entrepreneuriat avec son podcast Génération Do It Yourself. Il est l'invité du Club entrepreneurs Challenges - Grant Thornton.

Challenges - D’où vient votre intérêt pour les podcasts?

Matthieu Stefani - En 2014, j’ai découvert des podcasts américains, notamment The Tim Ferriss Show: des conversations longues, brutes, non journalistiques. C’est devenu une addiction. J’avais l’impression de rencontrer des personnes intéressantes par procuration.

Quelle est la ligne éditoriale de votre podcast Génération Do It Yourself?

Il a été créé en 2017 avec l’idée de dire: nous sommes la moyenne des personnes que nous fréquentons. J’échange avec des personnes qui se sont construites par elles-mêmes, les meilleures de leur domaine: des entrepreneurs, sportifs, artistes et personnalités politiques. Tous les dimanches, je sors un épisode, d’une durée de 2h20 en moyenne, et une newsletter. Car, le problème du podcast, c’est qu’on ne sait pas qui écoute, à qui on parle. La newsletter permet de créer du lien.

Quatre ans après, où en est GDYI?

Pour la première fois, sur un mois, nous avons passé la barre des 500.000 écoutes mensuelles certifiées IAB. Presque 70% des auditeurs écoutent jusqu’au bout. C’est incroyable au vu de la frugalité de notre production. Notre studio est une salle de réunion insonorisée, avec deux micros et un enregistreur. Il n’y a pas de technicien. Je mets tout en ligne. Je ne veux pas choisir pour mes auditeurs et je crois que cela leur plaît. Je leur dis: je te propose un moment avec un titan, profites-en en entier.

GDYI est l’un des rares podcasts rentables. Quels sont vos revenus?

Je présente des sponsors en début d’épisode, que je vais chercher parce que j’aime ce qu’ils font, comme la banque en ligne Qonto. Ils paient 85 euros pour 1.000 écoutes. Le podcast dégage 370.000 euros de chiffre d’affaires. Et en un an, il a généré 1.000 contacts entrants de personnes voulant travailler avec notre agence digitale, CosaVostra, et augmenté notre notoriété.

Quel est le métier de CosaVostra?

Nous en avons trois: le conseil stratégique, le développement technique et le marketing digital. No[...]

Lire la suite sur challenges.fr

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles