Publicité
La bourse ferme dans 8 h 16 min
  • CAC 40

    7 671,34
    0,00 (0,00 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 947,73
    +62,28 (+1,27 %)
     
  • Dow Jones

    39 134,76
    +299,90 (+0,77 %)
     
  • EUR/USD

    1,0708
    +0,0001 (+0,01 %)
     
  • Gold future

    2 371,50
    +2,50 (+0,11 %)
     
  • Bitcoin EUR

    60 364,12
    -856,25 (-1,40 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 352,90
    -7,43 (-0,55 %)
     
  • Pétrole WTI

    82,34
    +0,17 (+0,21 %)
     
  • DAX

    18 254,18
    +186,27 (+1,03 %)
     
  • FTSE 100

    8 272,46
    0,00 (0,00 %)
     
  • Nasdaq

    17 721,59
    -140,64 (-0,79 %)
     
  • S&P 500

    5 473,17
    -13,86 (-0,25 %)
     
  • Nikkei 225

    38 596,47
    -36,55 (-0,09 %)
     
  • HANG SENG

    18 062,14
    -273,18 (-1,49 %)
     
  • GBP/USD

    1,2648
    -0,0012 (-0,09 %)
     

Quand Matthew Perry parlait de ses addictions à l'alcool et aux drogues dans ses mémoires

Ray Tamarra/GC Images

Dans ses mémoires « Friends, mes amours et cette chose terrible », sorties en France le 10 novembre 2022, Matthew Perry s’était livré sans fard sur ses nombreuses batailles personnelles. Contre ses addictions notamment. L’acteur a été retrouvé mort à l’âge de 54 ans samedi 28 octobre à son domicile de Los Angeles.

« Je devrais être mort depuis longtemps » avait écrit Matthew Perry dans son récit autobiographique. « Je suis majoritairement sobre depuis 2001 – à l’exception de soixante ou soixante-dix petites rechutes ». Il y a eu l’alcool auquel il goûte à l’âge de 13 ans. Les drogues aussi. À l’âge de 49 ans, il a été plongé dans le coma pendant deux semaines après l’éclatement de son côlon dû à une surconsommation d’opioïdes. On lui donnait alors « 2 % de chances de vivre. »

À lire aussi Matthew Perry : une vie et une carrière en images

Conscient de ses addictions, il confiait que sa situation se dégradaitprogressivement : « Je pouvais le supporter, en quelque sorte. Mais à l’âge de 34 ans, j’étais vraiment enlisé dans tous mes problèmes. Mais il y a eu des années où j’étais sobre tout au long du tournage », expliquait-t-il auprès du magazine « People » lorsqu’il a assuré la tournée promotionnelle de son livre, ajoutant que sur le plateau, ses collègues acteurs « étaient compréhensifs et patients ».

Des mémoires pour aider les autres

Un ouvrage dont il a commencé la rédaction lorsqu’il a estimé de sentir « à peu près sûr d’être sobre et éloigné de la maladie a...


Lire la suite sur ParisMatch