Marchés français ouverture 6 h 3 min
  • Dow Jones

    33 336,67
    +27,16 (+0,08 %)
     
  • Nasdaq

    12 779,91
    -74,89 (-0,58 %)
     
  • Nikkei 225

    28 381,74
    +562,41 (+2,02 %)
     
  • EUR/USD

    1,0316
    -0,0010 (-0,09 %)
     
  • HANG SENG

    20 082,43
    +471,59 (+2,40 %)
     
  • BTC-EUR

    23 267,98
    -196,43 (-0,84 %)
     
  • CMC Crypto 200

    568,93
    -5,82 (-1,01 %)
     
  • S&P 500

    4 207,27
    -2,97 (-0,07 %)
     

En matière de climat, l'Europe a raison de vouloir être exemplaire

·2 min de lecture

SOMMET DE L'ECONOMIE - En matière de protection du climat, l'Union européenne a raison de vouloir être exemplaire. Premier vice-président exécutif de la Commission européenne, Frans Timmermans en est persuadé. Invité du Sommet de l'Economie de Challenges, il a souligné qu'"on calcule toujours le prix de la transition, mais on devrait aussi calculer le prix de la non-transition."

Son avis sur les résultats de la conférence sur le climat de Glasgow, ? "On aurait pu être plus ambitieux, mais d’importants progrès ont été accomplis", notamment, estime-t-il, sur la réduction du recours au charbon et sur . Premier vice-président exécutif de la Commission européenne, classé par Time Magazine parmi les cent personnalités les plus influentes au monde en 2021, Frans Timmermans intervient au Sommet de l’économie, dans un entretien en différé, diffusé en ouverture de la séquence "les routes de la croissance, quelle planète?".

La Cop à peine terminée, il s’agit "de se mettre au travail". Il sourit "je réagis en batave", entendez en Néerlandais pragmatique qui veut aller de l’avant. L’homme connaît son affaire, il est le "Monsieur Climat" de l’équipe von der Leyen. Social-démocrate, ex-ministre des Affaires étrangères de son pays, ancien eurodéputé, il aime à répéter qu’il est "un converti tardif" à l’écologie, mais un "vrai convaincu". Il enchaîne: "Je suis optimiste. L’ambiance a changé, le sens de l’urgence est perçu par beaucoup d’Etats. Désormais de nombreux pays ciblent la neutralité climatique d’ici la moitié du siècle, mais peu d’entre eux ont déjà des projets pour y arriver, alors que l’Union européenne, elle, sait comment y parvenir." La Commission a même inventé un slogan un peu abscons pour vendre sa stratégie: "fit for 55". Il clarifie: "nous avons énoncé 14 propositions qui nous mèneront à une réduction des émissions d’au moins 55% d’ici à 2030 et à la neutralité climatique vers 2050."

Chargé de rendre l’Europe post transition "durable, compétitive, efficace et juste" (rien que ça!), le Commissaire est convaincu que le Vieux continent est "capable" de mettre en place à ses frontières. Ses services ont identifié 5 secteurs clé (acier, ciment, fer, électricité, engrais) et vont évaluer au cours des deux années à venir "s’il y a besoin d’imposer une charge à la frontière à ceux qui veulent exporter vers l’Union européenne."

Le bel avenir du [...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles