Publicité
La bourse est fermée
  • Dow Jones

    38 441,54
    -411,32 (-1,06 %)
     
  • Nasdaq

    16 920,58
    -99,30 (-0,58 %)
     
  • Nikkei 225

    38 556,87
    -298,50 (-0,77 %)
     
  • EUR/USD

    1,0804
    -0,0057 (-0,53 %)
     
  • HANG SENG

    18 477,01
    -344,15 (-1,83 %)
     
  • Bitcoin EUR

    62 212,16
    -1 004,63 (-1,59 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 446,13
    -38,56 (-2,60 %)
     
  • S&P 500

    5 266,95
    -39,09 (-0,74 %)
     

Mathieu (“L’amour est dans le pré”) futur papa via une GPA : cette nouvelle étape franchie avec succès

CEDRIC PERRIN / BESTIMAGE

Mathieu vit une période en dents de scie. Depuis sa séparation avec Alexandre, rencontré dans la saison 15 de L'amour est dans le pré, l'éleveur de taureaux camarguais a décidé de continuer le projet entrepris ensemble : celui d'avoir un enfant via une gestion pour autrui (GPA). Un parcours compliqué aussi bien physiquement que psychologiquement. Vendredi 19 mai 2023, il prenait la parole sur Instagram pour annoncer qu'il avait trouvé une donneuse acceptant de lui faire don de 26 ovocytes. "Un don du ciel... un don d’amour. Avec 26 ovocytes, mon espoir est grand d’obtenir 3 autres embryons. Alors je croise les doigts et tout le reste s’il le faut…" Un don qui le rapproche un peu plus de son rêve. Comme annoncé sur ses réseaux sociaux jeudi 25 mai 2023, sur les 26 ovocytes, il y a 12 embryons viables. "Lorsque j’ai reçu hier soir la nouvelle, mon cœur a failli lâcher. Je viens de si loin. J’ai pleuré toute la soirée. 12 embryons viables issus de l’union des ovocytes de cette fée donneuse et de mes petites graines d’homme Alpha (ahah)…"

Mathieu a donc partagé cette bonne nouvelle avec ses abonnés. Et malgré son bonheur, l'ex-candidat de L'amour est dans le pré a tenté de mesurer un peu ses propos en assurant que le chemin était encore long avant de devenir père. "Maintenant les tests génétiques pour repérer les embryons sains de ma maladie ont commencé. Mais compte tenu du nombre, il y a grand espoir que plusieurs embryons soient sains… et je croise tous mes doigts pour cela afin (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite