Publicité
La bourse ferme dans 4 h 37 min
  • CAC 40

    8 087,98
    -44,51 (-0,55 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    5 050,55
    -8,65 (-0,17 %)
     
  • Dow Jones

    39 069,59
    +4,29 (+0,01 %)
     
  • EUR/USD

    1,0881
    +0,0021 (+0,20 %)
     
  • Gold future

    2 346,10
    +11,60 (+0,50 %)
     
  • Bitcoin EUR

    62 970,75
    -11,90 (-0,02 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 489,13
    -7,33 (-0,49 %)
     
  • Pétrole WTI

    78,97
    +1,25 (+1,61 %)
     
  • DAX

    18 768,95
    -5,76 (-0,03 %)
     
  • FTSE 100

    8 295,99
    -21,60 (-0,26 %)
     
  • Nasdaq

    16 920,79
    +184,79 (+1,10 %)
     
  • S&P 500

    5 304,72
    +36,88 (+0,70 %)
     
  • Nikkei 225

    38 855,37
    -44,65 (-0,11 %)
     
  • HANG SENG

    18 821,16
    -6,19 (-0,03 %)
     
  • GBP/USD

    1,2780
    +0,0009 (+0,07 %)
     

Match - Caterham Super Seven 600 vs Morgan Super 3 : machines à remonter le temps

YANN LEFEBVRE / ERAS

"Elle est belle, dites donc ! Elle a été restaurée ? — Non, madame, elle est neuve !" C’est peu de dire que la vue d’une Morgan Super 3 plonge le quidam dans un mélange de fascination, d’amusement et de perplexité.

L’idée même d’un véhicule à trois roues est forcément un brin surprenante, et si l’industrie automobile britannique n’a pas été la seule à produire de tels engins, elle y a joué un rôle prépondérant au xxe siècle.

Et ce, pour une raison fort triviale : étant considérés par l’Administration comme des motos, les « three‑wheelers » bénéficiaient d’une fiscalité plus clémente.

ne particularité qui incita Henry Frederick Stanley Morgan (H.F.S. pour les intimes), le fondateur de la Morgan Motor Company, à se lancer dès 1911 dans la production de trois‑roues à moteur bicylindre en V… Peugeot !

PUBLICITÉ

Et s’il faudra attendre 1936 pour que la marque se décide enfin à commercialiser un modèle à quatre roues – on a toujours su prendre le temps de la réflexion à Malvern ! –, les tricycles y perdureront jusqu’au début des années 50, avant de disparaître du catalogue… puis de revenir avec la 3‑Wheeler (2012) et la Super 3 qui nous intéresse aujourd’hui.

L’histoire de Caterham est moins longue, même si les racines de la Super Seven 600 que vous avez sous les yeux remontent à la Lotus Seven de 1957.

En 1973, Colin Chapman décide de passer à autre chose et en revend les droits et l’outillage à Graham Nearn, gérant de Caterham Cars, le plus gros distributeur de Seven du Royaume‑Uni.

Depuis, la Seven a su rester fidèle à ses fondamentaux, en n’évoluant que de manière à s’adapter aux normes antipollution.

Héritages

Nous avons donc là deux modèles porteurs d’un lourd héritage et qui interprètent chacun à leur manière le concept de la « baignoire à roulettes » en mode « light is right...Lire la suite sur Sport Auto