La bourse ferme dans 1 min
  • CAC 40

    7 068,88
    -13,54 (-0,19 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 166,79
    +3,34 (+0,08 %)
     
  • Dow Jones

    33 835,16
    -250,88 (-0,74 %)
     
  • EUR/USD

    1,0921
    +0,0055 (+0,50 %)
     
  • Gold future

    1 945,00
    -0,30 (-0,02 %)
     
  • BTC-EUR

    21 103,85
    -238,44 (-1,12 %)
     
  • CMC Crypto 200

    521,62
    +278,94 (+114,94 %)
     
  • Pétrole WTI

    78,19
    -0,68 (-0,86 %)
     
  • DAX

    15 169,66
    +41,39 (+0,27 %)
     
  • FTSE 100

    7 752,83
    -18,87 (-0,24 %)
     
  • Nasdaq

    11 558,22
    -26,33 (-0,23 %)
     
  • S&P 500

    4 064,35
    -12,25 (-0,30 %)
     
  • Nikkei 225

    27 346,88
    +19,77 (+0,07 %)
     
  • HANG SENG

    22 072,18
    +229,85 (+1,05 %)
     
  • GBP/USD

    1,2311
    -0,0006 (-0,05 %)
     

Les masters universitaires en éco-gestion rivalisent avec les écoles de commerce

Alice Gronier / UVSQ

Challenges publie sa sélection 2023 des masters universitaires en éco-gestion dont les formations se rapprochent des standards des grandes écoles. Elles offrent ainsi une excellente insertion professionnelle grâce à un bagage théorique et une expérience en entreprise ou à l'étranger.

Former pas moins de 25 000 cadres de l’Education nationale au management. Un objectif ambitieux pour lequel les IAE ont été récemment sollicités. Les IAE ? Des entités créées en 1955 au sein des universités françaises et qui préfèrent se nommer aujourd’hui " écoles universitaires de management ". Une appellation en forme de clin d’oeil au modèle américain qui les inspire… mais comment ne pas y voir aussi un écho aux grandes écoles ? D’ailleurs, grâce à ses nombreux partenariats académiques, ses diplômés recrutés par les plus belles entreprises et une reconnaissance via des accréditations internationales ou des classements prestigieux, l’université multiplie les atouts pour en remontrer aux écoles de commerce.

Comment entrer dans ces masters?

Contrairement aux idées reçues, université peut rimer avec sélectivité, surtout pour les masters les plus en vue, ceux des IAE, mais pas seulement. Pour cause : ces parcours spécialisés à bac +4 et 5, aux promos à taille humaine, croulent parfois sous les candidatures. " La sélection est assez drastique ", reconnaît Judith Rochfeld, directrice du master 2 Droit du commerce électronique et de l’économie numérique à la Sorbonne, qui compte une vingtaine d’étudiants.

En première année, ils étaient quelque 900 à postuler. Dossier académique, tests d’anglais ou Score IAE-Message servent à écrémer. Attirée par le master Management de la RSE de l’IAE Gustave Eiffel à Paris, Marina Boucheron a d’ailleurs dû s’y reprendre à deux fois pour y être admise, après une parenthèse d’un an à… Skema. S’ajoutent souvent des entretiens pour évaluer la personnalité des candidats. " Nous les challengeons pour vérifier leur appétence et leur capacité à se projeter ", explique Serge Darolles, responsable du parcours assurance et gestion du risque de Dauphine.

Comment choisir la meilleure formation?

Accréditations et classements contribuent grandement à la réputation des formations. Mais il vaut toujours mieux confronter cette renommée à la réalité, p[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi