Marchés français ouverture 3 h 48 min
  • Dow Jones

    34 035,99
    +305,10 (+0,90 %)
     
  • Nasdaq

    14 038,76
    +180,92 (+1,31 %)
     
  • Nikkei 225

    29 682,66
    +39,97 (+0,13 %)
     
  • EUR/USD

    1,1956
    -0,0020 (-0,17 %)
     
  • HANG SENG

    28 752,66
    -40,48 (-0,14 %)
     
  • BTC-EUR

    52 770,54
    -194,36 (-0,37 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 397,78
    +16,83 (+1,22 %)
     
  • S&P 500

    4 170,42
    +45,76 (+1,11 %)
     

Massoud inscrit son nom à Paris

·1 min de lecture

Un espace public au nom du commandant Massoud bientôt inauguré à Paris.

Vingt ans après son assassinat, le commandant Massoud aura droit à une allée et à une plaque commémorative derrière le Petit Palais, près de l’Elysée et à deux pas de l’Assemblée nationale. Elle sera inaugurée le 27 mars. Fils du chef de guerre afghan et héraut de l’opposition à l’intégrisme taliban, Ahmad Massoud sera présent à Paris pour la cérémonie officielle. La décision d’honorer la mémoire de l’icône afghane a été votée à l’unanimité par le Conseil de Paris à l’initiative d’Anne Hidalgo et d’Arnaud Ngatcha, son adjoint aux relations internationales et à la francophonie.

De Paris à Kaboul

Paris est la première grande ville dans le monde à inaugurer un espace public au nom du commandant Massoud. Ce choix symbolique a déjà eu un impact important
à Kaboul, où la situation est à nouveau tendue. Tué deux jours avant les attentats du 11 septembre 2001, le Lion du Panchir avait été notamment reçu en avril 2001 dans la capitale française par le ministre des Affaires étrangères de l’époque, Hubert Védrine, puis au Parlement européen, à Strasbourg.

Lire aussi.Ahmad Massoud : l'héritier du lion


Retrouvez cet article sur Paris Match