Marchés français ouverture 1 h 22 min
  • Dow Jones

    35 911,81
    -201,79 (-0,56 %)
     
  • Nasdaq

    14 893,75
    +86,95 (+0,59 %)
     
  • Nikkei 225

    28 257,25
    -76,27 (-0,27 %)
     
  • EUR/USD

    1,1404
    -0,0007 (-0,06 %)
     
  • HANG SENG

    24 087,58
    -130,45 (-0,54 %)
     
  • BTC-EUR

    37 079,41
    -764,30 (-2,02 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 013,23
    -12,50 (-1,22 %)
     
  • S&P 500

    4 662,85
    +3,82 (+0,08 %)
     

Maserati, appâté par la rentabilité de la pièce pour voitures de collection

·2 min de lecture

A son tour, le constructeur italien de voitures de luxe développe la vente et la refabrication de pièces pour ses modèles âgés de plus de vingt ans. Mercedes, BMW et Porsche l’ont précédé sur un marché très rentable.

L’annonce est tombée fin décembre : Maserati entend développer son offre de pièces de rechange certifiées conformes, pour ses modèles âgés de plus de vingt ans. Le constructeur italien entend ainsi prendre sa part d’un gâteau que dévorent depuis longtemps Ferrari, Mercedes-Benz, Porsche et BMW.

Il faudra quelques années aux techniciens et ingénieurs de Maserati Classiche pour égaler la richesse et la diversité des catalogues de pièces détachées patiemment constitués par les constructeurs allemands, pionniers sur le marché de l’entretien et de la restauration des voitures anciennes.

Aider les amateurs à entretenir les modèles anciens sert à renforcer l’attrait et le prestige de la marque

En 2018, Porsche offrait une démonstration spectaculaire de la richesse de son offre “Porsche Classic” en assemblant à partir de pièces neuves (refabriquées conformément aux cahiers des charges de l’époque) un exemplaire de 911 dont la production s’était arrêtée vingt années auparavant. But de l’exercice ? Encourager les particuliers comme les professionnels à entreprendre des chantiers de restauration, en sachant qu'ils pourraient se procurer la pièce adaptée de qualité.

Les amateurs de voitures anciennes se souviendront que treize ans plus tôt, en 2005, le département qui s’appelait encore BMW Mobile Tradition (BMW Classic, dorénavant) avait documenté pas-à-pas la reconstruction d’un exemplaire daté de 1973 de la BMW 2002 tii. Seule la coque était d’origine, tout le reste provenait du catalogue de pièces neuves refabriquées par BMW et par ses équipementiers partenaires, tels que Bosch et Hella pour l’éclairage, ou bien ATE et ZF pour le freinage et la transmission.

Chaque année, Mercedes, BMW et Porsche enrichissent leurs catalogues de pièces détachées pour anciennes

Cette voiture à la teinte orange vif figure dorénavant dans la collection du musée de la marque : elle fait la promotion d’une gamme de pièces de rechange qui ne cesse de croître en ampleur comme en variété. De que[...]

Lire la suite sur challenges.fr

Vingt ans après, Renault évoque les “défaillances” de sa LagunaLa fièvre de la seconde main s'étend à la pièce autoRenault, Stellantis se passionnent pour la voiture... d'occasionLes collectionneurs voudront-ils convertir leur voiture ancienne à l'électrique?Comment la vogue des Yountimers bouleverse le marché de la voiture ancienne

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles