La bourse est fermée
  • Dow Jones

    33 999,37
    -430,51 (-1,25 %)
     
  • Nasdaq

    11 266,18
    -195,31 (-1,70 %)
     
  • Nikkei 225

    27 820,40
    +42,50 (+0,15 %)
     
  • EUR/USD

    1,0505
    -0,0025 (-0,24 %)
     
  • HANG SENG

    19 518,29
    +842,94 (+4,51 %)
     
  • BTC-EUR

    16 268,93
    -138,58 (-0,84 %)
     
  • CMC Crypto 200

    403,83
    -7,39 (-1,80 %)
     
  • S&P 500

    4 005,92
    -65,78 (-1,62 %)
     

Mary Kay se distingue par ses efforts pour faire progresser le développement de l’entrepreneuriat féminin dans le monde entier grâce à des partenariats d’impact

À l’occasion de la Journée de l’entrepreneuriat féminin, Mary Kay expose ses partenariats externes et ses efforts de collaboration pour révéler le potentiel des femmes entrepreneures partout dans le monde.

DALLAS, November 23, 2022--(BUSINESS WIRE)--Mary Kay Inc., ardent défenseur de l’émancipation économique des femmes et de l’égalité des sexes, marque aujourd’hui la Journée de l’entrepreneuriat féminin en réaffirmant son engagement mondial envers les femmes entrepreneures par le biais d’efforts externes et de partenariats axés sur l’élévation et la progression de l’entrepreneuriat féminin.

Ce communiqué de presse contient des éléments multimédias. Voir le communiqué complet ici : https://www.businesswire.com/news/home/20221122005725/fr/

Deborah Gibbins, Mary Kay’s Chief Operating Officer (Photo courtesy: Mary Kay Inc.)

En tant que société de développement entrepreneurial opérant dans près de 35 pays, Mary Kay renforce l’autonomie des femmes et soutient leurs aspirations entrepreneuriales depuis près de 60 ans. La société a collaboré avec des acteurs du changement par le biais de partenariats axés sur l’impact dans le monde entier pour aider à démanteler les obstacles à l’émancipation économique des femmes et accélérer l’inclusion des femmes dans l’écosystème de l’entrepreneuriat.

LE POTENTIEL DE VALEUR ET LES DÉFIS DE L’ENTREPRENEURIAT FÉMININ :

Développer l’inclusion économique des femmes permet de renforcer les familles, de consolider les communautés et de rendre les sociétés plus résilientes. Les données montrent que les femmes ont tendance à réinvestir jusqu’à 90 % de leurs revenus dans leurs familles et leurs communautés locales.1 Les recherches montrent également que les entreprises appartenant à des femmes, bien que touchées de manière disproportionnée par les ralentissements économiques, sont résilientes, agiles et durables.2 Les entreprises appartenant à des femmes répondent souvent aux crises par l’innovation en s’attaquant aux défis mondiaux les plus urgents, notamment le changement climatique et la perte de biodiversité.

Les femmes entrepreneures répondent souvent aux crises par l’innovation, en s’attaquant aux défis mondiaux les plus urgents, notamment le changement climatique et la perte de biodiversité. Malgré les preuves de l’effet multiplicateur de l’entrepreneuriat féminin, les femmes d’affaires continuent de se heurter à des obstacles dans le monde entier, résultant d’un accès inégal au capital, à la formation professionnelle, à l’inclusion dans la chaîne de valeur mondiale et à l’accès aux marchés pour leurs produits et services. Ces obstacles sont aggravés par l’inégalité des lois. Le rapport 2022 sur les femmes, les entreprises et le droit a révélé que près de 2,4 milliards de femmes en âge de travailler ne bénéficient toujours pas des mêmes droits économiques que les hommes.3

Les défis à relever sont tels que le rapport 2022 Global Gender Gap Report a indiqué qu’il faudra un temps stupéfiant de 151 ans pour combler l’écart entre les sexes en matière de participation et d’opportunités économiques.4

L’exclusion des femmes de l’écosystème de l’entrepreneuriat signifie que les entreprises et les investisseurs passent à côté d’une énorme opportunité d’investissement. En Europe, par exemple, des études montrent que même si les femmes obtiennent la moitié du capital d’investissement par rapport aux hommes, leurs entreprises génèrent deux fois plus de revenus pour chaque dollar investi.5

Conformément à sa mission de contribuer à l’enrichissement de la vie des femmes, Mary Kay et ses partenaires s’attachent à faire progresser l’entrepreneuriat féminin et à soutenir les femmes entrepreneures établies ou en devenir, où qu’elles vivent.

Consciente que l’autonomisation des femmes et l’égalité des sexes sont des catalyseurs et des accélérateurs essentiels pour atteindre les Objectifs de développement durable (ODD), la stratégie décennale de durabilité de Mary Kay, lancée en 2021 – Enrichir des vies aujourd’hui pour un lendemain durable – est sous-tendue par une forte optique d’égalité des sexes et un engagement clé à automatiser 5 millions de femmes dans le monde d’ici 2030 par le biais d’initiatives et de partenariats clés. Faire progresser la participation économique des femmes n’est pas seulement bon pour la croissance durable, mais permet également de s’assurer que personne n’est laissé de côté – un principe clé de l’Agenda 2030 pour le développement durable.

« Inspirés par notre mission qui est celle d’une société de développement de l’esprit d’entreprise fondée par une femme pour les femmes, nous pensons que nous devons investir dans les femmes et leur donner les moyens de réaliser tous les avantages de leur participation économique, non seulement sur l’économie, mais aussi sur la société dans son ensemble. Nous transformons le paysage pour les femmes entrepreneures en nous attaquant aux obstacles auxquels elles sont confrontées par le biais de partenariats clés visant à bouleverser le statu quo », a déclaré Deborah Gibbins, directrice de l’exploitation chez Mary Kay Inc.

PARMI LES PARTENARIATS EN COURS POUR FAIRE PROGRESSER L’ENTREPRENEURIAT FÉMININ DANS LE MONDE FIGURENT NOTAMMENT :

  • Le SDG Pilot Village Project en Chine – un projet de développement visant à réduire la pauvreté au profit des femmes

    • Convaincus que l’amélioration de la vie des femmes rurales est essentielle à la lutte contre la pauvreté et à la réalisation du développement durable, le PNUD Chine et Mary Kay, en collaboration avec le gouvernement chinois, le secteur public et les ONG partenaires, ont lancé le SDG Pilot Village Project à Waipula, dans la province du Yunnan, en Chine, en 2017.6 Le projet conjoint a démantelé les obstacles à l’entrepreneuriat féminin par la fourniture d’une protection sociale et la création d’opportunités entrepreneuriales vertes soutenues par des efforts visant à renforcer le leadership des femmes dans les forums de prise de décision communautaires.

    • Grâce à ce projet axé sur le genre (phase I : 2017-2021) :

      • Le taux de pauvreté local du village est passé de 28 % en 2017 à 0 % en 2020.

      • Grâce à la formation et au renforcement des capacités, 60 ménages et 193 personnes vivant sous le seuil de pauvreté ont pu s’en sortir avant 2020.

      • 210 travailleurs migrants saisonniers et 120 travailleurs migrants à long terme, dont une majorité de femmes, ont pu rentrer chez eux pour trouver un emploi ou créer leur propre entreprise et retrouver leurs enfants et leur famille.

      • 607 femmes locales ont trouvé un emploi et ont augmenté leurs revenus, certaines devenant des leaders communautaires, assumant des rôles de membres du comité du village et de gestionnaires dans l’hôtellerie et les arts locaux.

      • Le revenu par habitant de la population a augmenté pour atteindre 14 128 RMB/2 107 $ en 2021.

      • Le projet a fait progresser 12 des 17 ODD.

  • Le WE Empower UN SDG Challenge – Soutenir les femmes entrepreneures sociaux

  • Le Women’s Entrepreneurship Accelerator

    • En 2019, en collaboration avec 6 agences de l’ONU, Mary Kay a inauguré le Women’s Entrepreneurship Accelerator (WEA) avec pour mission de créer un écosystème favorable qui fonctionne pour les femmes entrepreneures.

    • Les 6 agences de l’ONU qui composent WEA sont : l’Organisation internationale du travail (OIT), le Centre du commerce international (ITC), l’Union internationale des télécommunications (UIT), le Pacte mondial des Nations unies (UNGC), le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) et ONU Femmes.

LES PRINCIPALES RÉALISATIONS OBTENUES GRÂCE AU WOMEN’S ENTREPRENEURSHIP ACCELERATOR SONT LES SUIVANTES :

  • Développement de la politique de l’entrepreneuriat au Mexique et au Brésil

    • Au cours des années 2020 et 2021, l’OIT a mené et publié une évaluation du développement de l’entrepreneuriat féminin (WED) des conditions politiques qui ont un impact sur l’entrepreneuriat féminin, axée sur les secteurs du commerce et de l’industrie à Mexico, en soutien à l’AEM. L’évaluation comprenait une série de 19 recommandations exploitables pour combler les lacunes institutionnelles qui existent pour les femmes entrepreneures. Au Brésil, l’OIT a travaillé avec le Serviçio Nacional de Aprendizagem Industrial (SENAI) pour plaider en faveur du développement de l’entrepreneuriat féminin par le biais d’un ensemble de campagnes de communication et de sensibilisation, d’ateliers de renforcement des capacités et d’événements.

  • Lancement de l’EXPO de l’entrepreneuriat féminin

    • En 2021, la première EXPO de l’entrepreneuriat féminin dirigée par ONU Femmes avec le soutien de Mary Kay a organisé un bootcamp à travers la région Europe et Asie centrale (ECA) pour accroître les capacités des femmes entrepreneures à attirer les investissements. Cette initiative a abouti à une Investors Pitch Finale (finale de pitchs d’investisseurs) en avril 2022 où 25 femmes entrepreneures de 9 pays (Turquie, Bosnie-Herzégovine, Géorgie, Kazakhstan, Kosovo, Kirghizistan, Macédoine du Nord, Moldavie et Serbie) ont présenté leurs startups et leurs plans d’affaires en phase de démarrage afin de relever l’un des plus grands défis auxquels les femmes entrepreneures sont confrontées dans la croissance de leurs entreprises – l’accès au capital. Après leurs présentations, les investisseurs ont offert un soutien financier, un mentorat et des opportunités de réseautage aux femmes entrepreneures pour les aider à développer leurs entreprises.

    • Ce mois-ci, la deuxième EXPO sur l’entrepreneuriat féminin en direct, en partenariat avec PricewaterhouseCoopers, la Banque européenne pour la reconstruction et le développement et Yildiz Holding, dans le cadre de l’accélérateur de l’entrepreneuriat féminin et avec le soutien de Mary Kay, a rassemblé des femmes entrepreneures et des partenaires commerciaux pour mobiliser et faire avancer des actions spécifiques afin de faire progresser le paysage du développement de l’entrepreneuriat féminin.

  • Développement des compétences commerciales pour les entrepreneurs en herbe et établis

    • Le tout premier programme de certificat en ligne sur l’entrepreneuriat gratuit développé par ITC SheTrades en soutien à l’AEM a été lancé en janvier 2022. Soutenu par Mary Kay, ce programme numérique en 27 modules couvre les 7 étapes clés du parcours entrepreneurial. Disponible en anglais, espagnol, français – et bientôt en arabe, russe et chinois – le programme est enrichi de 200 vidéos et vise à enseigner aux entrepreneurs en herbe et établis les compétences nécessaires pour concevoir et créer leur entreprise. Les participantes et participants apprennent à adopter une culture de l’entrepreneuriat, à développer des idées commerciales et à apprendre des méthodologies de démarrage, à préparer un modèle d’entreprise, à concevoir un argumentaire, à identifier des sources de financement, à trouver les bons partenaires et mentors, et à constituer une équipe.

    • En 2022, l’UIT a élaboré un projet visant à combler le déficit de compétences numériques entre les sexes en donnant aux femmes et aux jeunes filles l’accès à des modules d’apprentissage gratuits et de haute qualité nécessaires pour progresser dans l’économie numérique. Déployée au cours de l’année 2023, l’initiative sera traduite en plusieurs langues. Soutenu par Mary Kay, le projet comprend 17 modules en ligne tels que la formation générale aux compétences numériques pour les femmes entrepreneures aspirantes et expérimentées ; les compétences numériques pour les femmes entrepreneures dans le secteur du textile et de l’habillement, et les compétences de gestion pour les femmes entrepreneure sdans le domaine de la technologie. Ces modules d’apprentissage offrent une vaste formation professionnelle à toute femme entrepreneure, quel que soit son lieu de résidence ou son domaine d’activité.

  • Publication d’une note de sensibilisation mondiale pour engager le secteur privé sur les marchés publics sensibles au genre (GRP)

    • En 2022, ONU Femmes a publié une note de sensibilisation en soutien à l’AEM, intitulée Procurement’s Strategic Value. Pourquoi un approvisionnement sensible à l’égalité des sexes s’inscrit dans une logique économique et comprend un avant-propos de Deb Gibbins, Directrice des opérations chez Mary Kay. La note souligne comment les économies ont de meilleures opportunités de croissance et sont plus résilientes aux crises si les femmes et les hommes ont des droits égaux. Elle présente également des preuves irréfutables des avantages qu’il y a à renforcer la participation des femmes dans les chaînes d’approvisionnement du secteur privé afin de favoriser une croissance inclusive et un développement durable. Une vaste consultation auprès de 374 parties prenantes a été menée afin de créer une base de preuves expliquant pourquoi les entreprises devraient adopter les PRG.

  • Lancement d’un concours d’innovation pour créer un écosystème numérique plus inclusif en matière de genre

    • Avec le soutien de Mary Kay, l’UIT organisera le mois prochain un concours d’innovation ouvert au cours duquel un jury d’experts sélectionnera 10 meilleures pratiques et solutions numériques visant à créer un écosystème plus inclusif en matière de genre pour les jeunes entreprises et les entreprises à grande échelle, afin de surmonter les nombreux obstacles que rencontrent les femmes entrepreneures dans le développement des technologies. Les gagnants auront accès au programme Digital Innovation Eco-System où ils bénéficieront d’un renforcement des capacités et d’un mentorat spécialisé.

À propos de Mary Kay

Comptant parmi les premières à avoir brisé le plafond de verre, Mary Kay Ash a fondé son entreprise de beauté en 1963, avec un seul objectif : enrichir la vie des femmes. De ce rêve est née une entreprise qui représente aujourd’hui plusieurs milliards de dollars avec des millions de consultants indépendants dans près de 40 pays. En tant que société de développement entrepreneurial, Mary Kay s’engage à soutenir les femmes dans leurs parcours, via diverses initiatives de formation, mentorat, représentation, mise en réseau et innovation. Mary Kay a pour vocation d’investir dans la science qui sous-tend la beauté et dans la fabrication de soins de la peau, de produits cosmétiques de couleur, de compléments nutritionnels et parfums, à la pointe de la technologie. Mary Kay est déterminée à enrichir des vies aujourd’hui pour un lendemain durable, en s’associant avec des organisations du monde entier, axées sur la promotion de l’excellence dans les affaires, le soutien à la recherche contre le cancer, la défense de l’égalité des sexes, la protection des survivantes de violences conjugales, l’embellissement de nos communautés et l’encouragement des enfants à poursuivre leurs rêves. Pour en savoir plus, rendez-vous sur marykayglobal.com, retrouvez-nous sur Facebook, Instagram, et LinkedIn, ou suivez-nous sur Twitter.

________________

1 Revue Harvard Business. 2013. « L'essor mondial des femmes chefs d'entreprise. »
2 BNP Paribas Wealth Management. 2020. « Rapport 2020 sur l'entrepreneuriat mondial. » Selon le Rapport 2020, 54 % des femmes entrepreneures ont noté qu'au-delà du revenu, la réduction de leur empreinte carbone est leur principale mesure de réussite en matière d'investissement, contre seulement 41 % des hommes.
3 Banque mondiale. 2022. « Les Femmes, l'Entreprise et le Droit en 2022 »
4 Forum économique mondial. 2022. « Rapport mondial sur l'écart entre les sexes 2022. »
5 Banque européenne d'investissement. 2020. « Financer les femmes entrepreneures : Comment favoriser la croissance. »
6 Les partenaires comprennent : La Fondation chinoise pour le développement des femmes, le Centre international chinois pour les échanges économiques et techniques, la Fédération des femmes de la province du Yunnan et le gouvernement du comté de Yongren.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Consultez la version source sur businesswire.com : https://www.businesswire.com/news/home/20221122005725/fr/

Contacts

Mary Kay Inc. Communications d’entreprise
marykay.com/newsroom
972.687.5332 ou media@mkcorp.com