La bourse ferme dans 2 h 45 min
  • CAC 40

    6 745,52
    -20,99 (-0,31 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 214,37
    -9,60 (-0,23 %)
     
  • Dow Jones

    35 756,88
    +15,73 (+0,04 %)
     
  • EUR/USD

    1,1624
    +0,0022 (+0,19 %)
     
  • Gold future

    1 793,70
    +0,30 (+0,02 %)
     
  • BTC-EUR

    50 701,32
    -3 439,71 (-6,35 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 416,68
    -88,47 (-5,88 %)
     
  • Pétrole WTI

    83,71
    -0,94 (-1,11 %)
     
  • DAX

    15 693,81
    -63,25 (-0,40 %)
     
  • FTSE 100

    7 267,18
    -10,44 (-0,14 %)
     
  • Nasdaq

    15 235,71
    +9,01 (+0,06 %)
     
  • S&P 500

    4 574,79
    +8,31 (+0,18 %)
     
  • Nikkei 225

    29 098,24
    -7,77 (-0,03 %)
     
  • HANG SENG

    25 628,74
    -409,53 (-1,57 %)
     
  • GBP/USD

    1,3745
    -0,0019 (-0,13 %)
     

Marvel attaque les créateurs de Thor, d'Iron Man et Spider-Man en justice

·1 min de lecture

Disney et sa division Marvel poursuit d'anciens artistes de comics pour garder le contrôle total de certains personnages iconiques. Le géant du divertissement a intenté un procès à Larry Lieber ainsi qu’aux héritiers de Stan Lee, Steve Ditko, Don Heck, Don Rico et Gene Colan. Le magazine The Hollywood Reporter a pu consulter les poursuites et rapporte que Disney affirme détenir la pleine propriété de personnages comme Iron Man, Spider-Man et Thor.

Cette action en justice a été lancée car des proches des artistes ont émis des avis de résiliation du copyright de ces personnages pour tenter de récupérer une partie de leurs droits d’exploitation. Ces artistes ont tous co-créé les super-héros en question entre les années 1950 et 1970. Leurs créations ont été réalisées alors qu'ils travaillaient sur la base d'un contrat “for hire”. Selon Marvel, cet arrangement signifie que les artistes ne peuvent pas réclamer leurs droits en vertu de la loi sur le droit d'auteur.

À lire aussi — Marvel signe un nouveau succès au box-office américain avec 'Shang-Chi'

En parlant de Larry Lieber, qui est le frère de Stan Lee, Marvel a déclaré dans son action en justice : "Marvel a confié à Lieber des histoires à écrire et l’entreprise a eu le droit d'exercer un contrôle créatif sur les contributions de Lieber. De plus, Marvel a payé Lieber un tarif à la page pour son travail."

Pour l’avocat Marc Toberoff, qui représente les artistes, ces poursuites se basent sur "une interprétation anachronique et très (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Les 10 villes où partir pour mêler télétravail et vacances
Les 10 séries les plus populaires de l'histoire de Netflix, selon la plateforme
Voici comment Britney Spears gagne et dépense sa fortune
"Stranger Things", "The Witcher"... 10 teasers dévoilés par Netflix lors de l'événement Tudum
Voici les 6 choses à ne pas faire dans un restaurant étoilé

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles