Publicité
Marchés français ouverture 9 h
  • Dow Jones

    38 712,21
    -35,21 (-0,09 %)
     
  • Nasdaq

    17 608,44
    +264,89 (+1,53 %)
     
  • Nikkei 225

    38 876,71
    -258,08 (-0,66 %)
     
  • EUR/USD

    1,0814
    +0,0070 (+0,65 %)
     
  • HANG SENG

    17 937,84
    -238,50 (-1,31 %)
     
  • Bitcoin EUR

    63 362,98
    +1 056,69 (+1,70 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 411,65
    +16,61 (+1,19 %)
     
  • S&P 500

    5 421,03
    +45,71 (+0,85 %)
     

Le martyre des Templiers dévoilé à Paris

C’est un document exceptionnel qui vient de faire son apparition aux Archives nationales de Paris. Depuis le 13 septembre 2023, les visiteurs peuvent voir gratuitement le rouleau d’interrogatoire du procès des Templiers, un parchemin de 22 mètres de long extrêmement bien conservé qui a entraîné le déclin du puissant ordre religieux et militaire français. L’artefact nous fait faire un bond de 700 ans en arrière, à l’époque où le roi Philippe IV Le Bel, jaloux de la fortune et de la puissance de ces moines soldats, a mis tout en œuvre pour éradiquer l’Ordre du Temple.

Ce dernier avait été fondé au XIIe siècle pour la protection des pèlerins chrétiens se rendant en Terre sainte. Après la chute du royaume latin de Jérusalem en 1291, il s’était replié en Europe. Mais comment le roi a-t-il pu arriver à ses fins alors que l’ordre dépendait de la papauté ? En accusant ses membres d’hérésie. « Le roi de France a fait courir des rumeurs sur les Templiers et a pris prétexte de ces rumeurs pour les arrêter et les séquestrer. Il a agi dans une certaine illégalité car ces hommes dépendaient du Pape », explique Jean-François Moufflet, conservateur en chef du patrimoine aux Archives nationales.

Image

Le rouleau d’interrogatoire du procès des Templiers est exposé au musée des Archives nationales à Paris, jusqu'au 15 janvier 2024. © ISA HARSIN / SIPA PRESS / ISA HARSIN

Le vendredi 13 octobre 1307, avec une coordinat...


Lire la suite sur ParisMatch