La bourse ferme dans 3 h 4 min
  • CAC 40

    6 673,90
    +0,80 (+0,01 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 161,82
    +10,42 (+0,25 %)
     
  • Dow Jones

    35 258,61
    -36,15 (-0,10 %)
     
  • EUR/USD

    1,1655
    +0,0037 (+0,31 %)
     
  • Gold future

    1 783,40
    +17,70 (+1,00 %)
     
  • BTC-EUR

    53 465,18
    +782,01 (+1,48 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 455,12
    +3,48 (+0,24 %)
     
  • Pétrole WTI

    83,07
    +0,63 (+0,76 %)
     
  • DAX

    15 495,20
    +20,73 (+0,13 %)
     
  • FTSE 100

    7 209,21
    +5,38 (+0,07 %)
     
  • Nasdaq

    15 021,81
    +124,47 (+0,84 %)
     
  • S&P 500

    4 486,46
    +15,09 (+0,34 %)
     
  • Nikkei 225

    29 215,52
    +190,06 (+0,65 %)
     
  • HANG SENG

    25 787,21
    +377,46 (+1,49 %)
     
  • GBP/USD

    1,3825
    +0,0098 (+0,71 %)
     

Marseille surtaxe les résidences secondaires pour limiter les locations saisonnières

·2 min de lecture

Après Paris, Bordeaux ou Montpellier, Marseille a voté en conseil municipal, ce vendredi après-midi, la surtaxe d'habitation de 60% sur les résidences secondaires pour lutter contre la location saisonnière, dans un contexte immobilier de plus en plus tendu.

C’est fait : ce vendredi 1 octobre, à 15 heures, le conseil municipal de Marseille a voté une surtaxe d’habitation de 60% sur les résidences secondaires. "Marseille attire, Marseille est de retour dans le concert des villes attractives ! a annoncé, le visage sévère, Joël Canicave, l’adjoint aux finances. Venus de toute la France, nombreux sont ceux , un pied à terre ici. Mais parfois, les propriétaires prennent un bien sans chercher à l’occuper, et participent à faire grimper le marché de la location". Ce marché est en forte hausse depuis des années, +7,2% sur les loyers sur la seule année 2020, selon la chambre des notaires. Dans une ville pauvre comme Marseille, où une large partie de la population est éligible à l’habitat social, le logement est un problème majeur. Or, on estime que 15.000 résidences secondaires sont louées à la semaine ou pas louées du tout…

La précédente municipalité, présidée par Jean-Claude Gaudin (LR) avait déjà réagi en faisant voter une surtaxe d’habitation de 20%. "Face aux tensions persistantes du marché locatif, la Ville de Marseille, à l’instar d’autres grandes villes comme Paris, Lyon, Montpellier, Nice ou Bordeaux, souhaite affirmer sa volonté d’agir durablement contre la sous-occupation de certains logements”, précisait la délibération soumise au vote. Cet après-midi, Joël Canicave a invité les membres du conseil à aller vérifier sur leBonCoin : "Sur la première page, il n’y a exclusivement que des locations saisonnières". Par cette surtaxe, la mairie espère donc inciter les propriétaires à remettre leur bien sur le marché de la résidence principale, soit en vendant, soit en louant à l’année. "La mesure n’est pas injuste : des exonérations par l’administration fiscale sont possibles pour certains cas particuliers", a prévenu Joël Canicave, anticipant ainsi les critiques venues de petits propriétaires qui ont pu hériter d’un ou plusieurs biens.

Construire plus

L’opposition de droite a mis en doute l’efficacité d’une telle mesure : "[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles