Publicité
Marchés français ouverture 6 h 44 min
  • Dow Jones

    38 996,39
    +47,37 (+0,12 %)
     
  • Nasdaq

    16 091,92
    +144,18 (+0,90 %)
     
  • Nikkei 225

    39 582,80
    +416,61 (+1,06 %)
     
  • EUR/USD

    1,0817
    +0,0009 (+0,09 %)
     
  • HANG SENG

    16 511,44
    -25,41 (-0,15 %)
     
  • Bitcoin EUR

    56 741,75
    +211,41 (+0,37 %)
     
  • CMC Crypto 200

    885,54
    0,00 (0,00 %)
     
  • S&P 500

    5 096,27
    +26,51 (+0,52 %)
     

A Marseille, les passoires thermiques se vendent comme des petits pains

PIXABAY

Depuis le 1er janvier 2023, les logements les plus énergivores de la classe G de diagnostic de performance énergétique (DPE), dits "G+", sont interdits de location. Cela concerne les logements dont le seuil maximal de consommation d'énergie finale est fixé à 450 kWh/m². Au 1er janvier 2025, ce sera au tour des logements classés en G, puis en 2028 ceux classés en F. Et malgré les premières interdictions, le nombre de passoires thermiques sur le marché restait sable à la fin janvier. Mais comme le rapporte Le Figaro, il y a bien une ville où ces logements continuent à bien se vendre, contrairement aux autres villes de l'Hexagone : Marseille.

Et il y a plusieurs raisons à cela. La principale étant que dans la cité phocéenne, leur part est fortement réduite dans le nombre de logements, et le nombre de biens de ce type en vente ne cesse de baisser depuis 2018, passant de 7,4% à 4,6% l'année dernière, selon les chiffres de SeLoger. C'est cinq fois moins environ que le niveau national et surtout huit fois moins que dans la capitale. Autre élément : le marché de Marseille reste très dynamique, ce qui fait que les acheteurs ne peuvent pas beaucoup négocier s'ils veulent un bien.

Un des effets de la tension de ce marché, c'est l'augmentation des prix des biens : +14,7% en un an et demi. Ainsi, selon nos confrères, les prix du mètre carré frôlent les 3.900 € pour les appartements et plus de 4.500 € pour les maisons. A en croire des agents immobiliers locaux, Marseille a trop souffert d'un (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Impayés de loyers : les droits des bailleurs devraient se renforcer
Bailleurs, comment conserver une belle rentabilité malgré l'encadrement des loyers
Copropriété : comment faire face à la flambée des charges ?
Découvrez le Coup de boost Fioul, une aide bonifiée pour valoriser les énergies renouvelables
Quelles sont les communes idéales pour acheter sa résidence secondaire ?