La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 073,35
    +190,02 (+3,23 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 533,17
    +96,88 (+2,82 %)
     
  • Dow Jones

    31 500,68
    +823,32 (+2,68 %)
     
  • EUR/USD

    1,0559
    +0,0034 (+0,33 %)
     
  • Gold future

    1 828,10
    -1,70 (-0,09 %)
     
  • BTC-EUR

    20 557,14
    +190,49 (+0,94 %)
     
  • CMC Crypto 200

    462,12
    +8,22 (+1,81 %)
     
  • Pétrole WTI

    107,06
    +2,79 (+2,68 %)
     
  • DAX

    13 118,13
    +205,54 (+1,59 %)
     
  • FTSE 100

    7 208,81
    +188,36 (+2,68 %)
     
  • Nasdaq

    11 607,62
    +375,43 (+3,34 %)
     
  • S&P 500

    3 911,74
    +116,01 (+3,06 %)
     
  • Nikkei 225

    26 491,97
    +320,72 (+1,23 %)
     
  • HANG SENG

    21 719,06
    +445,19 (+2,09 %)
     
  • GBP/USD

    1,2270
    +0,0009 (+0,07 %)
     

Marseille : L'ex-député socialiste Jean-Pierre Maggi condamné à un an ferme en appel

: VILLALONGA KARINE/SIPA

UN BRACELET - L'ancien baron socialiste, âgé de 78 ans, a écopé d'un an ferme pour, notamment, détournement de fonds public et favoritisme. Il effectuera cette peine sous forme de détention à domicile

L’ex-maire (PS) de Velaux ( Bouches-du-Rhône), Jean-Pierre Maggi, a été condamné en appel à trois ans de prison dont deux avec sursis ainsi qu’à 100.000 euros d’amende et cinq ans d’inéligibilité pour avoir favorisé ses proches pendant qu’il présidait le Service départemental des pompiers. Maire de 1977 à 2020 de cette commune de 8.800 habitants, Jean-Pierre Maggi, âgé de 78 ans, a aussi été privé d’exercer toute fonction publique par la cour d’appel d’ Aix-en-Provence.

Les juges d’appel ont aggravé la condamnation prononcée en janvier 2021 par le tribunal correctionnel de Marseille qui lui avait infligé trente mois de prison dont vingt-quatre mois avec sursis mais pas d’amende. L’année de prison ferme sera purgée sous le régime de la détention à domicile sous surveillance électronique, a précisé mercredi la cour d’appel.

Des parcelles communales cédées aux enfants et beaux-enfants de sa compagne

Président de 1997 à 2013 du Service départemental d’incendie et de secours (Sdis) des Bouches-du-Rhône, Jean-Pierre Maggi a été reconnu coupable de prise illégale d’intérêts pour avoir favorisé la promotion professionnelle de sa compagne au sein de cet organisme. Il y avait également fait embaucher le fils et le gen(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Seine-Saint-Denis : Un homme condamné à 12 mois de prison ferme pour avoir frappé un policier avec sa matraque
Grèce : Une tête de statue en marbre découverte dans l’épave d’un navire romain
Marseille : Un nouveau dispositif de sécurité mis en place pour protéger les 57 kilomètres de littoral de la ville

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles