Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 966,68
    +55,08 (+0,70 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 872,57
    +17,21 (+0,35 %)
     
  • Dow Jones

    39 131,53
    +62,42 (+0,16 %)
     
  • EUR/USD

    1,0823
    -0,0005 (-0,04 %)
     
  • Gold future

    2 045,80
    +15,10 (+0,74 %)
     
  • Bitcoin EUR

    46 759,53
    -610,07 (-1,29 %)
     
  • CMC Crypto 200

    885,54
    0,00 (0,00 %)
     
  • Pétrole WTI

    76,57
    -2,04 (-2,60 %)
     
  • DAX

    17 419,33
    +48,88 (+0,28 %)
     
  • FTSE 100

    7 706,28
    +21,79 (+0,28 %)
     
  • Nasdaq

    15 996,82
    -44,80 (-0,28 %)
     
  • S&P 500

    5 088,80
    +1,77 (+0,03 %)
     
  • Nikkei 225

    39 098,68
    +836,48 (+2,19 %)
     
  • HANG SENG

    16 725,86
    -17,09 (-0,10 %)
     
  • GBP/USD

    1,2673
    +0,0015 (+0,12 %)
     

Marseille : l’Etat investit 22,5 millions d’euros dans la filière cinéma

PIXABAY

Faire de Marseille "la Silicon Valley de la Méditerranée" ? C'est l'ambition du gouvernement qui vient de dévoiler son plan pour faire de la cité phocéenne un centre névralgique du cinéma européen. Ainsi, comme le relate 20 Minutes ce lundi 9 janvier, l’État et les collectivités ont présenté les contours du volet cinéma du plan "Marseille en grand". Voulu par Emmanuel Macron, le dispositif doit faire de la deuxième ville de France "la capitale du cinéma en Méditerranée". Avec 1.200 jours de tournage par an, la cité phocéenne est la ville de France la plus filmée après Paris.

Pour ce faire, Rima Abdul Malak, la ministre de la Culture s'est rendue, ce lundi, à Marseille. Elle y a dévoilé plusieurs grands chantiers autour du cinéma à travers la signature en préfecture d'un protocole entre l'état et les collectivités locales, avec à la clé un chèque de de 22,5 millions d'euros. Une ciné-fabrique, c'est-à-dire une école de cinéma favorisant la mixité sociale, va s'installer sur les docks de la ville. La cité phocéenne se dote aussi d'une base logistique afin d'accompagner la production de films dans la ville. Autre annonce, la modernisation du pôle média de la Belle de Mai et la création d'une antenne marseillaise de la cinémathèque française.

L'ambition de ce plan, inclus dans le "Marseille en grand" du président de la République, est de "faire de la deuxième ville de France, l'une des places fortes européennes du cinéma", indique la ministre. Durant sa visite, Rima Abdul Malak a loué (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Noël Le Graët : son temps à la FFF est-il compté suite à ses propos sur Zinédine Zidane ? Suivez notre direct
Vendée : surendettée, cette veuve doit malgré tout rembourser à la CAF un trop-perçu de 1.200 euros
La date de versement des crédits et réductions d'impôt, la surface qu’il est possible de louer pour 699 euros… Le flash éco du jour
Etats-Unis : la Cour suprême valide l'action en justice de Meta contre l'éditeur du logiciel espion Pegasus
Paris 2024 : la Cour des comptes pointe des risques sur les transports et la sécurité