Marchés français ouverture 5 h 18 min
  • Dow Jones

    35 258,61
    -36,15 (-0,10 %)
     
  • Nasdaq

    15 021,81
    +124,47 (+0,84 %)
     
  • Nikkei 225

    29 126,57
    +101,11 (+0,35 %)
     
  • EUR/USD

    1,1639
    +0,0020 (+0,17 %)
     
  • HANG SENG

    25 471,25
    +61,50 (+0,24 %)
     
  • BTC-EUR

    53 229,18
    -720,62 (-1,34 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 447,86
    -3,78 (-0,26 %)
     
  • S&P 500

    4 486,46
    +15,09 (+0,34 %)
     

Marseille : un homme décède lors d'un contrôle de ticket de métro

·1 min de lecture

Mercredi en fin de matinée, un homme de 37 ans a tenté de se soustraire à un contrôle des titres de transports effectué par des agents de la régie des transports métropolitains (RTM) à Marseille. L'homme, décrit comme agité, virulent et violent, a été amené au sol et maîtrisé avant de décéder par asphyxie.

Drame à Marseille. Dans le cadre d'un contrôle des titres de transports dans le métro de la ville, un homme de 37 ans est décédé mercredi par asphyxie. L'homme, décrit comme agité et virulent, avait tenté de se soustraire au contrôle effectué par des agents de la régie des transports métropolitains. Il a été maîtrisé et amené au sol, puis est décédé. Le rapport d'autopsie, révélé jeudi soir, indique une "mort par asphyxie".

>> LIRE AUSSI - Gonesse : trois familles menacées d’expulsion de leur HLM à cause de leurs enfants

Une enquête ouverte

Les faits se sont déroulés à la station de métro "Joliette" au nord du Vieux-port de Marseille. Selon La Provence, l'homme est présenté comme atteint d'une maladie mentale. Dix hommes auraient été nécessaires pour le maîtriser. Appelés en renfort, les forces de l'ordre ont constaté à leur arrivée que l'individu était inerte. Il décédera peu de temps après, malgré les tentatives de réanimation des marins pompiers.

La famille de l'homme aurait signifié son intention de porter plainte. En attendant, jeudi soir, le parquet de Marseille a annoncé ouvrir une enquête pour "violences volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner" qui a été confiée à la Sûreté départementale.

Retrouvez cet article sur Europe1

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles