Publicité
Marchés français ouverture 6 h 5 min
  • Dow Jones

    39 087,38
    +90,98 (+0,23 %)
     
  • Nasdaq

    16 274,94
    +183,04 (+1,14 %)
     
  • Nikkei 225

    40 283,95
    +373,13 (+0,93 %)
     
  • EUR/USD

    1,0841
    +0,0002 (+0,02 %)
     
  • HANG SENG

    16 547,64
    -41,80 (-0,25 %)
     
  • Bitcoin EUR

    58 656,38
    +1 625,99 (+2,85 %)
     
  • CMC Crypto 200

    885,54
    0,00 (0,00 %)
     
  • S&P 500

    5 137,08
    +40,81 (+0,80 %)
     

Marseille : cette commerçante se voit réclamer une somme astronomique pour le ramassage de ses déchets

UNSPLASH

La guerre fait rage entre la Ville et la Métropole à Marseille. Avec en toile de fond la gestion des ordures. Et c’est une commerçante qui en a fait les frais dernièrement, nous raconte La Provence, ce 7 décembre. Propriétaire d’une petite épicerie avenue Salengro (15e arrondissement) dans la cité phocéenne, elle constate les dégâts depuis plusieurs semaines : les déchets et immondices s’accumulent devant la porte de son magasin. Et pourtant, selon nos confrères, le maire Benoît Payan a fait intervenir une société privée pour débarrasser les ordures qui s’entassaient depuis des mois du côté de l’avenue Zoccola (dans le prolongement de l’avenue Salengro). Le but pour la mairie : mettre en lumière les défaillances de la Métropole, censée collecter les déchets.

De son côté, la Métropole considère qu’elle n’a pas à les ramasser puisqu’il s’agit de «jets clandestins» et, qu’à ce titre, ils relèvent «de la compétence municipale au titre de la police spéciale des déchets». Une guerre larvée sur fond de question financière pour connaître qui règlera tous les frais. Le problème pour cette commerçante marseillaise, c’est que non seulement les déchets n’ont pas été retirés devant son magasin, mais surtout qu’elle a reçu une facture astronomique de 4 500 euros émanant de la Métropole. Justification : il s’agit d’enlèvements de déchets professionnels, donc elle doit s’en acquitter.

Mais le quartier est bouclé depuis plusieurs semaines à cause de travaux liés au tram. Résultat, les camions-bennes (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

JO de Paris 2024 : Valérie Pécresse vous invite à télétravailler au maximum pendant l'événement
La version télé-réalité de «Squid Game» pour gagner 4 millions de dollars crée le malaise
Anne Hidalgo, Clément Beaune, Valérie Pécresse : qui gagnera la guerre des 50km/h sur le périphérique à Paris ?
Vente de montres de luxe volées : voici la somme astronomique récupérée par l'Etat
Covid-19 : l’épidémie prend de l’ampleur, notre carte de France par département