Marchés français ouverture 5 h 26 min
  • Dow Jones

    34 086,04
    +368,95 (+1,09 %)
     
  • Nasdaq

    11 584,55
    +190,74 (+1,67 %)
     
  • Nikkei 225

    27 382,63
    +55,52 (+0,20 %)
     
  • EUR/USD

    1,0858
    -0,0008 (-0,08 %)
     
  • HANG SENG

    21 733,22
    -109,11 (-0,50 %)
     
  • BTC-EUR

    21 284,44
    +43,89 (+0,21 %)
     
  • CMC Crypto 200

    524,33
    +5,54 (+1,07 %)
     
  • S&P 500

    4 076,60
    +58,83 (+1,46 %)
     

A Marseille, Cap Vert Energie s'engage pour la formation et l'inclusion

SP

DOSSIER - Les Français ont-ils du cœur? (12/12). A Marseille, le petit producteur d'énergies renouvelables travaille avec huit associations dans la formation et l'inclusion. "Parce qu'il n'y a pas de lutte efficace pour le climat sans combat pour l'égalité des chances."

Hervé Lucas, venu de chez Suez, et Pierre de Froide-fond, ancien de Completel, ont été de ces hauts cadres de grands groupes qui, un jour, en quête de sens, ont sauté le pas pour bâtir une entreprise qui porte leurs valeurs. C'est ainsi qu'en 2009 est née à Marseille Cap Energie Vert (CVE), producteur indépendant d'énergies renouvelables, spécialisé dans le solaire, acteur de la transition écologique. Et que la PME (75 millions de chiffre d'affaires en 2022 avec 350 collaborateurs) est devenue, en juin dernier, une entreprise à mission, inscrivant la notion de RSE (Responsabilité sociétale des entreprises) dans ses statuts.

Lire aussi Voici comment devenir une entreprise à mission

"Notre objectif dès le départ est de mettre l'humain au cœur de notre projet, affirme son président Hervé Lucas. Mais si notre impact environnemental découle de la nature de notre business, il a fallu réfléchir à comment concrétiser aussi notre engagement social."

Mécénat et bénévolat

Sur ce plan, CVE œuvre par le mécénat en faveur de huit associations. A la fois en donnant de l'argent (70.000 euros en 2022, 100.000 euros l'an prochain) et aussi en proposant à ses salariés de leur accorder jusqu'à cinq jours par an (soit 35 heures) pour faire du bénévolat.

Lire aussiPourquoi il faut encadrer le mécénat pour ne pas "ruiner la confiance dans la générosité"

"Je suis convaincu qu'il n'y aura pas de lutte efficace contre le réchauffement climatique sans combat pour l'égalité des chances. C'est pourquoi nous avons choisi d'aider huit associations ciblées dans la formation et l'inclusion, sur notre territoire marseillais", confie le patron de la PME. Ainsi, 12% des collaborateurs de CVE sont engagés dans des actions auprès des Apprentis d'Auteuil (mentorat auprès de jeunes du collège Vitagliano), du Cours Ozanam (accompagnement de décrocheurs issus de quartiers sensibles de la ville), de Contact Club (sortie des jeunes de la rue), de l'AAJT (aide aux migrants isolés), de Café Joyeux (emploi de ha[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi