La bourse ferme dans 3 h 2 min
  • CAC 40

    7 156,12
    -16,86 (-0,24 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 274,41
    +6,13 (+0,14 %)
     
  • Dow Jones

    35 028,65
    -339,82 (-0,96 %)
     
  • EUR/USD

    1,1348
    +0,0001 (+0,01 %)
     
  • Gold future

    1 840,50
    -2,70 (-0,15 %)
     
  • BTC-EUR

    37 041,84
    -423,83 (-1,13 %)
     
  • CMC Crypto 200

    997,99
    +3,24 (+0,33 %)
     
  • Pétrole WTI

    86,34
    -0,62 (-0,71 %)
     
  • DAX

    15 829,72
    +20,00 (+0,13 %)
     
  • FTSE 100

    7 577,16
    -12,50 (-0,16 %)
     
  • Nasdaq

    14 340,25
    -166,64 (-1,15 %)
     
  • S&P 500

    4 532,76
    -44,35 (-0,97 %)
     
  • Nikkei 225

    27 772,93
    +305,70 (+1,11 %)
     
  • HANG SENG

    24 952,35
    +824,50 (+3,42 %)
     
  • GBP/USD

    1,3617
    +0,0005 (+0,04 %)
     

Mars : les nombreuses données collectées par le rover chinois Zhurong se font attendre !

·2 min de lecture

Depuis mai dernier, le rover chinois Zhurong arpente la plaine martienne d’Utopia Planitia, située dans l’hémisphère nord de la planète. Équipé de multiples instruments — dont des caméras, un système radar, un spectromètre laser et divers capteurs chargés de mesurer la température, la pression ou encore la force du vent —, le robot ne cesse de collecter de nouvelles données sur le climat et la géologie de Mars. Les informations sont transmises régulièrement à la Terre, où de nombreuses équipes chinoises planchent pour les analyser.

Des résultats très attendus par la communauté scientifique

Les résultats sont donc attendus avec impatience par la communauté scientifique. Car le rover s’est posé dans une zone encore non explorée de la Planète rouge et ses investigations pourraient apporter de nouvelles données concernant la présence d’eau ou de glace sous la surface martienne. Parmi les résultats attendus, la présence possible de roches sédimentaires et d’anciens volcans de boue intéressent donc particulièrement les planétologistes du monde entier puisqu’ils pourraient signifier l’existence passée d’un ancien océan.

Les traces du rover Zhurong à la surface de Mars, dans la plaine d'Utopia Planitia. © CNSA
Les traces du rover Zhurong à la surface de Mars, dans la plaine d'Utopia Planitia. © CNSA

À ce jour, peu de données ont cependant été transmises à la communauté scientifique, laquelle trépigne d’impatience dans l’attente de ces résultats prometteurs. Deux articles ont pour l’instant été publiés dans des revues scientifiques. Le premier, en se basant sur l’analyse d’images et de données de friction entre le sol martien et les roues du rover, propose un premier aperçu des propriétés du sol sur lequel évolue le robot. Le second article analyse les images transmises par la sonde Tianwen-1 en orbite dans le but de localiser précisément le rover à la surface de Mars. Des résultats intéressants mais qui laissent la communauté scientifique sur sa faim. En attendant la publication de nouveaux résultats, Zhurong continue son exploration, lui qui n’était prévu à...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles