La bourse ferme dans 1 h 8 min
  • CAC 40

    6 257,18
    +46,63 (+0,75 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 004,29
    +27,88 (+0,70 %)
     
  • Dow Jones

    33 991,53
    -145,78 (-0,43 %)
     
  • EUR/USD

    1,2008
    -0,0032 (-0,26 %)
     
  • Gold future

    1 787,10
    -6,00 (-0,33 %)
     
  • BTC-EUR

    45 576,18
    -973,81 (-2,09 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 277,31
    +34,25 (+2,76 %)
     
  • Pétrole WTI

    61,13
    -0,22 (-0,36 %)
     
  • DAX

    15 267,57
    +71,60 (+0,47 %)
     
  • FTSE 100

    6 913,76
    +18,47 (+0,27 %)
     
  • Nasdaq

    13 934,49
    -15,72 (-0,11 %)
     
  • S&P 500

    4 163,88
    -9,54 (-0,23 %)
     
  • Nikkei 225

    29 188,17
    +679,62 (+2,38 %)
     
  • HANG SENG

    28 755,34
    +133,42 (+0,47 %)
     
  • GBP/USD

    1,3829
    -0,0103 (-0,74 %)
     

Marram: la solution clé en main pour vos contenus visuels

·2 min de lecture

Marram a développé un logiciel tout inclus qui vous aide à piloter la production de photos et vidéos qualité agence, de la pré-prod jusqu'à la post-prod. Cette start-up fait partie de la sélection "100 start-up où investir en 2021” de Challenges.

Capitaux recherchés: 2,5 millions d’euros

L’Oréal, Fnac Darty, la Caisse des dépôts, Decathlon… La liste des clients de Marram (lumière en maori!) semble valider l’idée d’un trio qui associe un HEC de 30 ans, plutôt financier (Loïc Asin), sa sœur de 28 ans, experte en photo et vidéos (Laurine Asin) et un ami ingénieur informaticien de 38 ans (Joran Le Cren), tous trois résolus à repenser le besoin des entreprises en outil de communication, notamment en termes d’images. Jusqu’ici, elles étaient confrontées à “beaucoup de choix mais peu de transparence et aucune formule qui ne convienne vraiment”, assure Loïc Asin. L’idée: “concilier l’excellence des grandes agences avec l’agilité et le coût des freelance”, nombreux dans ce secteur d’activité, grâce à un outil en ligne.

Cette plateforme accompagne le client dans l’élaboration de son brief, la bonne rédaction des scripts vidéo, et utilise l’intelligence artificielle pour sélectionner les bons professionnels (réalisateurs, chefs cadreurs…), propose leurs books, permet de réserver en ligne leurs créneaux libres, tout en assumant la direction artistique jusqu’à la livraison. Le tout à un prix compétitif (“deux fois moins cher”, assure Loïc Asin ). La cible? Des PME, grands comptes ou ETI qui souhaitent intégrer les services d’une agence pour optimiser la gestion de projets chronophages. “Nous ne sommes pas une plateforme d’uberisation et nous n’écrasons pas les prix des freelances”, assure Loïc Asin. Leur base abrite à ce jour 300 prestataires (graphistes, photographes, réalisateurs, cadreurs, monteurs…). Hébergé par l’incubateur d’HEC à Station F, Marram devrait passer rapidement de sept à dix salariés. L’entreprise a déjà levé 700.000 euros en juillet 2020, et réalisé un chiffre d’affaires de 100.000 euros en 2020. Elle vise un million d’euros en 2021.

Contact : loïc@marram.io

Retrouvez cet article sur challenges.fr

A lire aussi