Marchés français ouverture 8 h 17 min
  • Dow Jones

    35 227,03
    +646,95 (+1,87 %)
     
  • Nasdaq

    15 225,15
    +139,68 (+0,93 %)
     
  • Nikkei 225

    27 927,37
    -102,20 (-0,36 %)
     
  • EUR/USD

    1,1288
    -0,0029 (-0,26 %)
     
  • HANG SENG

    23 349,38
    -417,31 (-1,76 %)
     
  • BTC-EUR

    44 743,05
    +654,46 (+1,48 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 286,62
    +26,46 (+2,10 %)
     
  • S&P 500

    4 591,67
    +53,24 (+1,17 %)
     

Marraine de FinanciElles, Christine Lagarde reste fidèle à la cause des femmes

·2 min de lecture

Marraine de FinanciElles, qui regroupe treize réseaux de femmes de la finance, la présidente de la Banque centrale européenne (BCE) a réaffirmé ses convictions lors la journée de débats organisée le 16 novembre pour les 10 ans de l’association.

"Il y a dix ans, je n’imaginais pas que FinanciElles aurait tant de succès et ferait autant d’émules !" , la présidente de la Banque centrale européenne (BCE) était au rendez-vous des 10 ans du "super réseau" dont elle est la marraine depuis sa création. Créé par un petit groupe de femmes affichant des parcours remarquables mais exaspérées de voir leurs employeurs nommer presque exclusivement des hommes aux postes de décision, FinanciElles fédère aujourd’hui 13 réseaux de femmes, dont ceux des poids lourds français de la finance Axa, BNP Paribas, Société Générale, Caisse des dépôts ou Crédit Agricole. Ses co-présidentes actuelles sont Valérie Vitter Mouradian, managing director chez HSBC, et Silvine Laguillaumie Landon, directrice des affaires juridiques, institutionnelles et fiscales de Malakoff Humanis.

Une phrase qui a frappé les esprits

Sa petite phrase fait le tour du monde. "Si Lehman Brothers s’était appelée Lehman Sisters, la situation des banques en 2008 aurait été bien différente", avait déclaré Christine Lagarde à propos de cette crise financière qu’elle a vécue en tant que ministre des Finances, à Bercy. Première femme à ce poste - et la seule à ce jour – elle a été entre-temps présidente du Fonds monétaire international (FMI), avant de prendre ses fonctions actuelles de présidente de la BCE. Aujourd’hui, elle nuancerait son propos. L’expression n’était pas parfaite, reconnaît-elle, car s’il n’y avait eu que des femmes, le résultat n’aurait pas forcément été meilleur : à ses yeux, seule la mixité est vertueuse. "Cela a eu le mérite de frapper les esprits. Mais toutes les études montrent que la diversité des regards est un impératif pour une meilleure prise en compte du risque."

"Christine Lagarde reste très engagée et très mobilisée", se réjouit Valérie Vitter Mouradian. La présidente de la BCE assume en particulier les écarts salariaux entre les femmes et les hommes. Pour elle, "le plus révoltant, c’est que cela perdure, avec un écart de 13% en moyenne [...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles