Marchés français ouverture 3 h 57 min
  • Dow Jones

    33 970,47
    -614,41 (-1,78 %)
     
  • Nasdaq

    14 713,90
    -330,06 (-2,19 %)
     
  • Nikkei 225

    29 898,57
    -601,48 (-1,97 %)
     
  • EUR/USD

    1,1734
    +0,0007 (+0,06 %)
     
  • HANG SENG

    24 089,58
    -9,56 (-0,04 %)
     
  • BTC-EUR

    36 589,51
    -2 898,10 (-7,34 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 072,72
    -61,66 (-5,44 %)
     
  • S&P 500

    4 357,73
    -75,26 (-1,70 %)
     

La marque “cité du cinéma” appartient bien à Luc Besson

·1 min de lecture

A ma gauche, Luc Besson, réalisateur, producteur, à l’origine du projet de Cité du cinéma à Saint Denis, vaste complexe inauguré en 2012 qui rassemble studios de tournage et entreprises du 7ème art. A ma droite, l’association Le cinéma s’expose, créée par deux frères qui collectionnent les objets liés à l’histoire du cinéma (caméras, projecteurs, costumes, etc), remontant parfois au temps du muet. L’association présente ces objets au public via un exposition itinérante aux quatre coins de la France. Mais son rêve est d’installer cette collection dans un lieu permanent, qu’elle voudrait aussi appeler “cité du cinéma”. Dès 2001, elle écrit à Luc Besson pour lui proposer de parrainer ce lieu, ou d’exposer sa collection dans son futur complexe de Saint Denis. Mais le réalisateur du Grand bleu ne donne pas suite.

Les relations ont ensuite dégénéré. En 2009, l’association dépose la marque Cité du cinéma. Puis, deux ans plus tard, Luc Besson la dépose à son tour. En 2012, juste après l’inauguration de la cité de Saint Denis, l’association met en demeure Luc Besson de ne plus utiliser cette marque. En 2016, le réalisateur de Lucy contre-attaque : il met en demeure à son tour l’association, puis porte plainte devant le tribunal de grande instance de Paris pour "dépôt frauduleux de marque”. Quelques mois plus tard, l’association réplique, et attaque devant le même tribunal pour “contrefaçon de marque” et “parasitisme”, réclamant un million d’euros de dommages.

Dans sa plainte, Luc Besson (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Royaume-Uni : les utilisateurs de PayPal autorisés à acheter et vendre des cryptomonnaies
Le bitcoin retrouve des couleurs, à son plus haut niveau depuis mai
Ne pas scotcher les passagers à leur siège : la consigne polémique donnée par une compagnie aérienne
Suisse, zone euro… les choix de Pictet AM : le conseil Bourse du jour
CAC 40, milliardaires, inflation… qui a profité de la crise du Covid-19 ?

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles